[Triathlon] Entrainement

La BR en triathlon

par valdes » Mer 30 Aoû 2017 21:06

Déjà et d'un, c'est bizarre cette fille qui écrit dans le triathlon et qui n'en fait plus. Non en effet, pour l'instant, je n'en fais plus. Quelque chose me déplaisait un peu dans les groupes rencontrés, un peu trop prout prout, t'as vu mon beau vélo, t'as vu mes nouvelles lunettes ...

A côté de ça, des gens carrément en décalés, super à l'aise, super sympa. Dispo, à l'écoute, humble.

J'y reviendrais peut-être un jour.

Pour l'heure, je roule, je cours et je nage et cet été, j'ai découvert que la BR, dans certaines conditions et jusqu'à certaines distances, c'était carrément une nage à ne pas balancer à la poubelle en triathlon.

Condition 1 : ne pas porter de combi de triathlon ou alors, avoir les jambes et les bras dégagés (il existe ce type de surmaillot de bain chez les plongeurs).

Condition 2 : ne pas avoir plus de 1000 m à faire. 1500 m peut-être pour ceux qui ont bien l'habitude.

Condition 3 : être une (très) bonne brasseuse avec de bonnes jambes très très propusilves qui font avancer mais ne mettent pas HS à vélo.

Condition 4 : idéalement en mer. J'ai pas testé en lac. Quelqu'un l'a fait.

J'ai testé la mer, sur un parcours aller face à la houle, du courant pour rejoindre une bouée : en CR, pas efficace, je ne voyais pas la bouée, je me fatiguais à lutter contre le courant, j'avais l'impression de reculer. Je teste la BR (j'étais en maillot) et là, redoutable d'efficacité. Ca glisse tout seul. Je brasse donc jusqu'à la bouée, faut juste prendre le coup de ne pas respirer quand la houle arrive sur vous (sinon c'est la tasse, mais dés la première, on comprend le truc). Faut se faire soulever par la houle ou la laisser passer par dessus vous et ensuite, on relève la tête, on respire et accessoirement on repère où est la bouée. Ca devait faire dans les 350-450 m.

La BR est une nage qui demande une bonne endurance. Plus qu'en CR je trouve. Donc intéressante à travailler en endu. Bien sûr sans problème de genoux et de lombaires.

Ensuite de bouées à bouées, plus le problème, la houle était de travers et pas de courant. Donc CR

Donc la BR en triathlon, je sais pour certains, c'est un gros mot, mais il n'empêche que c'est une nage qui a aussi de grandes qualités.

Personnellement ensuite, je n'ai pas eu ce truc des jambes HS dont tout le monde parle. Mais peut-être que cela intervient après 2000 m ? Je le sais puisque je retournais grapahutter des escaliers lors de mon walk and swim à Erquy.
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 643
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par banditblue29 » Mer 30 Aoû 2017 22:14

Perso, je suis une piètre crawleuse faute d'un technique corrigée.
Pas excellente brasseuse, non plus mais une vitesse de nage bien meilleurs qu'en crawl et une fatigue bien moindre.
En brasse, la respiration est facile à placer. Ensuite quand on retient qu'il faut dissocier les bras des jambes, on gagne en temps de glisse.
Un petit "duathlon" avec 450 m de nage en mer (avec une forte houle de mistral), si j'avais dû crawler, je ne serai jamais sortie de l'eau.
Bref, faut utiliser la nage la plus efficace selon les conditions rencontrées ;) .

Merci Valdes pour ce sujet.
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
 
Messages: 3370
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:46
Localisation: Var

par Tati » Mer 30 Aoû 2017 23:43

Il y a les excellents brasseurs c'est certain. Lors du triathlon du chemin des Dames, il y a les Messieurs qui étaient partis 10' derrière les filles, il y en a un qui m'a dépassé en brasse et je n'ai pas pu l'accrocher évidemment. Il était en combi.... Je ne sais pas comment les brasseurs font ça en combi puisque moi il y a les pieds qui sortent de l'eau et je trouve pas ça confortable du tout. A mes débuts quand je nageais encore mal le crawl, j'étais plus rapide en brasse, maintenant ce n'est pas le cas, donc je préfère largement le CR. Ce serait peut être autrement en mer mais j'y nage que très rarement. En vacances et encore pas tous les ans.
La brasse non pas un gros mot, sauf qu'il y a brasseur qui maîtrise parfaitement la nage et brasseur qui ne sait pas s'orienter et barbote la tête hors de l'eau.
Pour la 1ère partie de ton message Valdes, oui il y a ce côté sûrement mais je trouve que tout le monde a sa place. Souvent les gars qui te dépassent avec leurs fusées ont un mot d'encouragement et dans les triathlons on voit quand même un peu de tout: les machines dernier cri, les vélos basiques et les vieux coucous avec les vitesses sur le cadre. C'est ça qui fait la richesse :) Pas pour autant ressenti le mépris ou quoi que ce soit dans ce genre.
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 906
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par Escargote » Jeu 31 Aoû 2017 19:38

:D je me retrouve pas mal dans ce que tu dis, Valdès. Perso, les "je me la pète" me font rigoler mais c'est vrai qu'il y a des gens vachement bling bling sur les tri. Du genre que si tu n'as pas le dernier modèle de vélo de tri avec les prolongateurs, tu es une plouc. Quant à moi, j'assume parfaitement mon statut de touriste.

Je te rejoins aussi pour la brasse, sur les courtes distances, même si en réalité, 2000 m en brasse ne me posent pas de problème. Le moment rigolo, c'est quand tu dépasses à la brasse les gens qui crawlent. Pour l'instant, je vais (nettement) plus vite à la brasse qu'en crawl. Bon, selon le nageur qui m'a donné des cours de crawl l'été dernier, il paraît que je brasse vite. Mais sur longue distance, j'ai envie de m'améliorer en crawl car je trouve que c'est moins fatiguant et j'aime bien cette sensation de glisser dans l'eau, un peu comme un poisson.
L'escargote cause, court et elle blogue aussi http://escargote-aux-baskets.blogspot.ch
Avatar de l’utilisateur
Escargote
 
Messages: 846
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:29
Localisation: Suisse

par valdes » Ven 1 Sep 2017 07:34

Escargote a écrit:Bon, selon le nageur qui m'a donné des cours de crawl l'été dernier, il paraît que je brasse vite. Mais sur longue distance, j'ai envie de m'améliorer en crawl car je trouve que c'est moins fatiguant et j'aime bien cette sensation de glisser dans l'eau, un peu comme un poisson.


Alors là, je t'arrête tout de suite, la BR c'est de la gglliiiisssse maximus aussi. Entre le mouvement des bras puis le mouvement des jambes, il y a un temps de glisse où tu dois être le plus gaînée profilée pour glisser sous l'eau. Sensations garanties.

Dés que je retourne à la piscine, je me chronométrerais. J'avais un peu laisser tomber la BR. Je ne sais pas pour quelle raison d'ailleurs. Sans doute parce qu'en triathlon, la BR c'est la nage de mémère (cf. le com de @Tatie sur la nage tête hors de l'eau), bref.

Ma nage préférée c'est le DOS qui est une nage difficile à bien réaliser et que je pratique encore très très mal (mais j'y travaille).

Dans mon exemple, c'était l'usage de la BR sur un triathlon en mer, avec des conditions difficiles de glisse et sans combinaison (ou alors coupée aux bras et aux jambes). Souvent la natation, en triathlon en mer, c'est affronter la vague devant pour aller vers une bouée au large, rejoindre une autre bouée en nageant lattéralement à la vague et retour vers le rivage en une boucle ou pour repartir sur une deuxième boucle avec une sortie à l'australienne.
Dans le cas de mauvaises conditions de mer (houle, clapot, courant de marée), faire BR jusqu'à la première bouée, puis CR 2T en respiration opposée à la vague jusqu'à la deuxième bouée, puis CR 3T, etc. personnellement, j'ai trouvé que ça m'était bien adapté ...

Pour l'ambiance des triathlètes. Oui ils sont gentils. Personnellement, lorsque je roule toute seule et qu'un gars avec un vélo de triathlon (avec les prolongateurs XXL et le super casque à vélo) me double, il ne me dit pas bonjour ni rien. Genre je travaille ma vitesse, je ne peux ni parler ni m'arrêter, ça grillerait ma moyenne. Alors que si un autre cyclo me double, il n'est pas rare que l'on finisse la sortie ensemble en papotant. Amusant. Le second faisant bien sûr partie de la grande famille des touristes cyclos. Les objectifs ne sont pas les mêmes, bien sûr.
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 643
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par Aurely42r » Ven 1 Sep 2017 08:44

Je nage très tres mal la Brasse..... je galère vraiment avec cette nage... j'avance pas je glisse pas... pour moi 100m de brasse c'est un calvaire... en général en entraînement c'est pas rare que je finisse en crawl.

Pour moi j'y prends aucun plaisir du coup je l'évite le plus possible...
J'ai réussi à bien amélioré mon crawl c'est dernier temps... ayant rejoint l'équipe de fille pour là final de D3, l'entraîneur a eu pitié de ma nage... ou ne se sentait pas de devoir assumer qu'une des filles sorte dernière de l'eau sans avoir rien tanté... du coup j'ai bouffé de l'éducatif a font pendant 3 semaines... en rajoutant un 3eme entraînement dans la semaine... verdict le 9 septembre... j'ai appris qu'il y ai peu de chance d'avoir la combi... j'avoue que ca m'inquiète un peu... je vais me retrouver avec une horde de jeune fille au top de leur forme !!! :?

Mais du coup je ne suis pas encore prête et motiver pour travailler la brasse....
Avatar de l’utilisateur
Aurely42r
 
Messages: 242
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:58

par Tati » Ven 1 Sep 2017 10:27

Non Valdes je n'ai pas dit ça ;) j'ai dit qu'il y a brasse (une vraie brasse coulée et rapide) et... brasse comme tu dis de mémère, mais cette dernière on ne la voit que dans les triathlons de petit format ou bien sur des M grand public. Les triathlons où il y a du niveau peu de gens brassent ou alors des excellents brasseurs. Parce que pour faire 2000 m en brasse et si de plus avec une combi, il faut y aller….
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 906
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par valdes » Ven 1 Sep 2017 21:05

Nan pas avec une combine @Tatie, c'est impossible une BR qui glisse en combine. Tu as les pieds qui remontent. Inefficacité absolue.

En fait, cette année, de très bons nageurs que je cotoie à la piscine et qui appartiennent au cercle des nageurs de Saint-Brieuc, se sont mis à nager en mer. Le gars sont des nageurs. Vous regardez un CR de triathlète et un CR de nageur et pour les mêmes allures, rien qu'en regardant la nage, vous voyez qui est qui. Bref, ils compètent sur les Masters régionaux.

Donc je les voyais en mer faire : du PAP sur une distance assez conséquente, 200 m ? Puis du DOS, toujours en mer, où là ils triplaient la distance donc plutôt 500 à 600 m, ensuite de la BR qui les emmenait jusqu'au falaise au-dessus la plage de Tournemine et ils revenaient en CR.

Tout ça en maillot. Genre le 2000 m en mer en 4 nages. Bluffer je fûs.
J'ai voulu essayer, mais le PAP non, la tasse suite. Le DOS en mer, c'est la traviole, me restait plus que la BR et le CR. Mon CR est correct. Ma BR aussi. Dans les deux nages, je recherche surtout la glisse. Je rattrape en effet souvent des mauvais CRwleurs en BR.

Mais pas encore en DOS, ça j'aimerais bien.

Vais tenter de me mettre au PAP à la rentrée. On verra bien.

Le port de la combinaison de triathlon impose nécessairement le CR. Personnellement, je ne peux ni faire la BR ni le DOS avec et même en CR, je me sens bien serrée des épaules et je n'ai pas la même sensation de glisse que j'ai, en mer, en simple maillot, quand je crawle. Par contre, ça fait flotter et ça tient chaud (ici l'eau est à 17-18 °C)
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 643
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par Tati » Ven 1 Sep 2017 21:37

Oui Valdes, je te l'accorde pour la plupart c'est impossible en combi. Oui les pieds qui remontent. Mais je te jure il y certains qui le maîtrisent avec la combi. je ne sais pas comment mais c'est le fait. 8O
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 906
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93


Retourner vers [Triathlon] Entrainement

cron

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité