[Triathlon] Entrainement

Vélo in the wind

par Heidi » Mar 17 Mar 2015 14:44

Je vais faire la rabat-joie.
Mais franchement "à mon niveau" (disons touriste éclairée) je ne vois absolument AUCUN intérêt à sortir dans ces conditions.
Il y a assez d'autres trucs à faire et assez de journées clémentes dans l'année pour rouler avec plaisir. Parce que franchement des AR en zone industrielle, ça me laisse pantoise :icon_confus:
Avatar de l’utilisateur
Heidi
 
Messages: 181
Inscription: Sam 20 Déc 2014 11:53

par Tati » Mar 17 Mar 2015 14:55

C'était mon 1er hiver en vélo et j'ai roulé tous les WE même par le vent très fort. Quand c'est comme ça, les sorties assez courtes de 20 à 30 km. Certes j'étais au début très surprise par le vélo déstabilisé.
Mais j'ai voulu rouler tout l'hiver pour ne pas perdre l'habitude. Le home trainer je n'ai pas, j'ai un vélo d'appart' mais je ne supporte pas, je m'emm... grave et rien que passer une demi-heure là dessus c'est un exploit :P
Ah oui, j'aime rouler, donc même quand je jure de tous les noms quand je suis face au vent, une fois rentrée je suis contente de ma sortie 8)
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 931
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par valdes » Mar 17 Mar 2015 16:58

Heidi a écrit:Je vais faire la rabat-joie.
Mais franchement "à mon niveau" (disons touriste éclairée) je ne vois absolument AUCUN intérêt à sortir dans ces conditions.
Il y a assez d'autres trucs à faire et assez de journées clémentes dans l'année pour rouler avec plaisir. Parce que franchement des AR en zone industrielle, ça me laisse pantoise :icon_confus:


Oui je le conçois aisément @Heidi (je dois être zinzin :icon_bravo2: ), mais c'est ...

comme de faire du vélo sur un vélodrome (ce que j'aimerais faire un jour) ...
ou du Home Trainer dans son garage (ce que je ne fais pas encore mais que je ferais l'an prochain) ...
ou faire le hamster sur une piste d'athlétisme (ce que je fais très souvent en ce moment) ...
ou faire un 6h00, un 12h00, un 24h00 sur une boucle de 1 à 3 km (ce que je compte faire bientôt) ...

Par ailleurs, à vélo, c'est assez difficile de "faire du fractionné" .... à part sur certains parcours uniquement le dimanche matin ... Car il y a la circulation. Les croisements, les ronds points, les stops, les feux, les voitures, ... qui font que, à part de fractionner sur une voie rapide (interdite au vélo) ...
C'est un peu compliqué.

Enfin, moi, là où je suis, il y a pas mal de circulation ... J'imagine qu'il existe des parcours plus adéquates, mais je ne les ai pas encore découvert ; je me promets cependant de le faire cet été ...

Par contre, je rejoins complètement @Tati sur le fait de rouler régulièrement, y compris en hiver. Que nos p'tites fesses se fassent à la selle (oups, trop chelou cette phrase :icon_bravo2: )
Dernière édition par valdes le Mar 17 Mar 2015 20:07, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 672
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par Catmuche » Mar 17 Mar 2015 19:24

Le vélo quand y'a du vent de face , je m'y fait , mais quand il est dans le dos , c 'est trop bon !!!
Le temps passe, les œufs durent.
Avatar de l’utilisateur
Catmuche
 
Messages: 182
Inscription: Sam 20 Déc 2014 17:53
Localisation: Touraine

par Cheyenne » Mar 17 Mar 2015 22:32

Heidi a écrit:Je vais faire la rabat-joie.
Mais franchement "à mon niveau" (disons touriste éclairée) je ne vois absolument AUCUN intérêt à sortir dans ces conditions.
Il y a assez d'autres trucs à faire et assez de journées clémentes dans l'année pour rouler avec plaisir. Parce que franchement des AR en zone industrielle, ça me laisse pantoise :icon_confus:


Heidi,

J'imagine qu'en CàP, lorsque tu as un objectif, tu t'entraines un peu par tous les temps, histoire de respecter ton plan d'entrainement ...

Alors là je parle de mon expérience, mais je pense que je ne suis pas la seule ici : en vélo ... c'est pareil !! Quand tu as de gros objectifs, tu ne peux malheureusement pas attendre que le temps soit clément (ciel et/ou températures et/ou vent ...) donc quand faut y aller ... faut y aller !!

Alors bon, température inférieure à 5° (heu des fois moins), neige, grêle, brouillard ... là non ... mais vent ... j'y vais quand même, même si c'est pas une partie de plaisir, il est vrai que c'est justement des séances qui font beaucoup travailler.

En cas de conditions trop extrêmes ou dangereuses, forcément, c'est HT. Perso, je fais la plupart (pour ne pas dire l'intégralité) des séances fractionnées sur HT.
Sur route, c'est trop aléatoire.

En zone "industrielle" j'ai fait.
Enfin, c'était pas non plus la zone nord de Dunkerque (je n'ai rien contre Dunkerque, c'est une illustration qui me vient à l'esprit :icon_mrgreen: ), mais une zone d'activité avec des routes super droites, peu fréquentées le WE et de super qualité, qui permettaient de se faire de belles "pancartes" comme on dit dans le jargon. Alors on est bien d'accord : j'appelle pas vraiment ça des sorties "plaisir", mais c'était des sorties utiles, rudement efficaces, comme on connait dans d'autres disciplines.

Maintenant je rejoins ton point de vue : si pour toi le vélo est un loisir, aucun intérêt à aller s'enquiquiner dans le vent !
Si c'est la partie déterminante d'un triathlon ... l'objectif est tout autre ...

;) ;)
Lorsqu'un chemin s'arrête, un autre commence ...
Avatar de l’utilisateur
Cheyenne
 
Messages: 290
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:41
Localisation: Chatellerault

par banditblue29 » Mer 18 Mar 2015 22:10

Je rejoins Cheyenne.... Courir sous la pluie ou quand y gèle, ça n'amuse pas le coureur "du dimanche", pas plus que les fractionnés.
Le fractionné sur route, c'est pas facile surtout tout seul. L'idée de tourner entre 2 ronds-points, je trouve ça pas mal.
Contrairement à l'HT, tu es dehors.... ;)
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
 
Messages: 3518
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:46
Localisation: Var

par Marathonnerre » Jeu 19 Mar 2015 09:10

Et bien je connais un gars qui a fait (au moins deux fois) une séance à vélo consistant à rouler durant environ 2 heures sur un rond-point (un grand, d'une circonférence d'environ 300 mètres)...
Dernière édition par Marathonnerre le Jeu 19 Mar 2015 09:23, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Marathonnerre
 
Messages: 163
Inscription: Jeu 29 Jan 2015 19:24

par valdes » Jeu 19 Mar 2015 09:18

Et bien je ne ferais pas systématiquement des allers retours dans ma zone industrielle le dimanche mais hier, on a fait une chouette sortie avec un gars ... presque 75 km, du côté de la forêt de la Hunaudaye et du château du même nom ... Magnificos.

Sauf le retour. Le copain était fatigué, donc, plutôt que de faire le retour par le même chemin par des petites routes mais qui lui aurait fait 100 bornes au total, on a coupé et on a pris la D786, longue ligne droite qui va de Saint-Alban aux Ponts-Neufs dans le 22. Environ 15 km de deux fois deux voies, bien exposée au vent (pour éviter les accidents d'arbres contre les voitures), avec énormément de camions. En face nous, derrière nous, tout autour de nous (ça roule le mercredi après-midi). Vent en rafales à 40-45 km/h de face et de travers ... Plus le déplacement d'air à chaque passage de camion.

Là pour le coup, j'ai regretté ma zone industrielle avec personne le dimanche et qui permet de faire de très très jolis sprints ... Le décor est pas nécessairement horrible et surtout, la sensation d'avoir la route rien que pour soi, ça c'est top de chez top.

D'ailleurs, dimanche prochain, si je fais la sortie club avec seulement deux groupes (un trop faible qui roule 40 km max et un trop fort qui roule 130 km à 30 km/h de moyenne), j'irais dans le premier et ensuite, je ferais 4 x sprint de 3 km dans ma zone, à allure prochain triathlon XS (27-30 km/h), récupération une ou deux fois le tour du rond-point et voilou ...

Bon, cela dit, j'envisage cependant l'achat d'un Home Trainer pour l'hiver prochain, même si je reste convaincue que @Tati et @Cheyenne ont raison : sortir dés qu'on le peut.
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 672
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par valdes » Lun 4 Mai 2015 18:00

Je remonte le post et je l'enrichie, en lien avec le post "progression à vélo" et certaines réponses qui ont été apportées à @Tati, notamment sur Facebook (rouler en groupe pour apprendre à rouler plus vite). Ce sujet ci étant plus particulièrement consacré au vent et plus généralement à l'air ... Et pour bien comprendre pourquoi on a toujours l'impression de rouler vent de face à vélo ... Chose qu'il faut bien garder en tête lorsque l'on s'entraîne chez soi sur le home-trainer (donc hors de tout déplacement d'air).

Un copain cyclo m'ayant filé une chouette revue un peu ancienne mais donnant plein de bons conseils quant à l'entraînement spécifique à vélo. Je me contente simplement de faire un "copié collé" de la rubrique, ainsi je ne dirais pas de bêtise ... J'ai trouvé les explications claires et intéressantes.


APPRENEZ A "PRENDRE LES ROUES"

L'effort nécessaire pour vaincre la résistance à l'air constitue un facteur déterminant, d'autant que ce frein augmente avec le carré de la vitesse. En effet, il est facile de vous rendre compte que plus vous roulez vite, plus la résistance s'accroît et il est donc bénéfique de savoir prendre les roues.

Lorsqu'un cycliste prend la roue de celui qui le précède, sa dépense d'énergie est nettement inférieure. En course, ceux qui amènent le peloton consomme le plus d'énergie alors que les différences sont minimes pour les autres coureurs, quelles que soient leurs places. Le cycliste qui roule en tête, fait donc office d'abri pour les autres.

L'importance de cet abri dépend de son gabarit et de sa position sur le vélo. Plus le cycliste qui mène est athlétique ou plus il se tient droit sur son vélo, plus il est facile de tenir sa roue.

Cet avantage dépend aussi de l'espace qui vous sépare de lui. Si vous êtes agile pour coller à la roue du vélo qui vous précède, vous gagnerez plus de 40% sur la résistance de l'air. Mais si vous restez éloigné par crainte ou par manque d'habitude, cet avantage s'étoilera rapidement pour n'être plus que de 20% ... Disons que pour les plus habiles, 20 cm constitue un minimum de sécurité entre deux vélos ; pour les autres, 50 cm reste encore acceptable mais un écart au-delà du mètre n'est plus d'une grande utilité.

Notons aussi que l'avantage de prendre une roue grandit avec l'accroissement de la vitesse, puisque, nous avons vu que la résistance à l'air augmente avec la vitesse. A une allure de course autour de 40 km/h, l'énergie épargnée en suivant un coureur est considérable, tandis qu'elle est minime autour de 25 km/h. Enfin, prendre la roue lorsque la route s'élève ne sert plus à grand-chose puisque à faible allure, on lutte contre la pente, mais moins contre la résistance de l'air ...



Donc rouler en groupe pour apprendre à rouler plus vite : OUI mais à certaines conditions et avec des limites. On ne pourra jamais suivre un groupe roulant à 45 km/h alors que l'on roule habituellement en groupe à 25 km/h. Même en "serrant" derrière à 50 cm (et 50 cm à 30 km/h, je vous laisse imaginez ce que cela représente) ... Et surtout si le cycliste qui mène est un petit gabarit bien couché sur son vélo. Le groupe doit être le plus homogène possible et constitué d'une dizaine de coureurs au maximum. Au-delà, les risques de chute augmentent. Par ailleurs, rouler en groupe pour rouler plus vite semble intéressant à partir de 30 km/h. En-dessous, ça peut aider, mais l'intérêt et le gain sont bien moindre ...

Enfin, n'oublions pas qu'en triathlon, le "drafting" est interdit ...
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 672
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par Tati » Lun 4 Mai 2015 20:08

La plupart du temps je roule seule. Ma copine du club quand je roule avec elle, me propose volontiers que je m'abrite derrière mais à mon niveau, hum, je ne sens pas trop la différence puis par sécurité vu que je suis pas encore l'as du vélo :ICON_MDR: je préfère ne pas trop coller aux roues et comme tu l'as souligné le drafting est interdit en triathlon dans la plupart des cas. Alors autant de se débrouiller et compter sur soi même :lol: (enfin peut être je changerai d'avis avec le temps) ;)
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 931
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

PrécédenteSuivante

Retourner vers [Triathlon] Entrainement

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités