[Triathlon] Le récit de vos courses

Triathlon de Chantilly distance M ou DO à rallonge…

par Tati » Mar 29 Aoû 2017 14:21

Ce triathlon était prévu dans mon agenda depuis longtemps, à l’ouverture des inscriptions, c’est-à-dire en octobre pour payer beaucoup moins cher évidemment. Puis j’aime beaucoup ce triathlon dans le cadre royal (bon l’eau du plan d’eau beaucoup moins, mais il faut bien des inconvénients). Je crois que en région parisienne on est abonnés de nager dans les eaux de transparence douteuse mais en même temps je ne suis jamais tombée malade. :icon_surpris:
Donc cette année distance olympique +++ et pas le half, puisque en juillet je suis partie en vacances en Russie, il me resterait peu de temps pour préparer le half comme il se doit.
Et j’ai bien fait, car je suis rentrée complètement décalquée de mes vacances (les vacances ne veut pas toujours dire repos et sérénité) et j’ai perdu ma belle forme que j’ai si durement regagnée depuis le début de l’année.
A mon retour force de constater que : j’ai perdu en natation, j’ai perdu en vélo (malgré le nouveau vélo carbone flambant neuf : comme quoi il ne fait pas le boulot tout seul, quelle déception !) et j’ai perdu en course à pied.
Il me reste 3 semaines pour essayer de revenir.
La forme revient pour la natation et le vélo, pour la course à pied moins. Pas grave, je ferai avec ce que j’ai….
Le jour J est arrivé, on part le matin avec mon fils, je suis légèrement stressée….
On arrive au Château, une énorme queue à l’entrée du parc. Il commence à tonner… l’orage.
Et il commence à pleuvoir bien fort. Je suis vraiment abonnée aux triathlons sous la flotte. Triathlon pluvieux, triathlon heureux ?
Mon fils me laisse au retrait des dossards et va se réfugier dans la voiture. Déjà que je l’ai sorti du lit à 6h30 le dimanche, il ne faut pas pousser…. :oops:
Je commence mes préparatifs sous la flotte, les autocollants se déchirent dans les mains, enfiler la combi sur le corps mouillé c’est une horreur…. :x

Mais il s’arrête de pleuvoir avant le départ. Je retrouve un des copains de mon club et aussi Myriam que je connais depuis cet été.
Il faut préciser qu’après l’épreuve d’enfilage de combi, il y a aussi l’épreuve marcher 300 m. sur les gravillons. Un vrai bonheur.
Briefing et il est temps de descendre dans l’eau. C’est très noir et vaseux. Comme tous les ans depuis 4 ans j’entends la même chanson : c’est dégeuuuuuu ! mais moi je fais plus confiance au plan d’eau de Chantilly qu’au canal de l’Ourcq. Puisque par ici il n’y a pas de bâteaux et il n’y a pas les gens qui jettent tout et n’importe quoi dans la flotte. M’enfin c’est mon avis perso. :ICON_FOU:
La natation commence, j’aime pas les coups, je me place en arrière et à droite mais c’est pas forcément une bonne stratégie puisque les gens devant barbotent et me gênent. Je ne suis pas une nageuse rapide mais quand il faut nager, je nage bien comme il faut, tout en crawl, sans m’arrêter, sans brasser la tête hors de l’eau, sans faire du dos. Gênée aux 2 premières bouées, d’autant plus que certains, pas rassurés, se mettent debout et marchent car c’est très peu profond ! on aurait tout vu ! :ICON_MDR:
Après ça se décante peu à peu et on peut nager convenablement.
Enfin façon de dire puisque à chaque mouvement de bras il y a des algues qui s’accrochent et sur le visage aussi.
Je sors au bout de 44’21 pour 1680 m. 2’37/100 m. alors que cette année j’étais à 2’32-2’33 par 100 m. Mais c’est pas la cata du siècle, j’étais plus gênée et il y avait plus de bouées à contourner et me battre avec les algues, ceci explique cela…
Transition 1. J’ai tout ? j’ai tout ! Ah non, au bout de quelques mètres je m’aperçois que je n’ai pas tout, j’ai oublié de remettre ma puce. Demi-tour et là je ne trouve plus mon emplacement, les places n’étant pas numérotées et le bazar qui règne….
Je perds entre 1’ à 2’ avec cette connerie. :|
Je suis enfin sur mon vélo et c’est parti. Le 1er km. c’est les petits cailloux et la gadoue, ça va pas vite… les 3 suivants ça va pas très vite non plus, le vent est de face et je n’ai pas les jambes après la natation. Après je commence à dérouler quand même. Les mains en bas du guidon ou sur les cocottes mais les coudes fléchis, la tête baissée au plus possible. Je me fais doubler un peu mais surtout par les gars du half. Le parcours c’est que du faux plat montant et descendant avec quelques bosses pas méchantes, mais après 1700 m. de natation c’est un peu pénible. Je commence à doubler aussi. Il y a certains qui roulent en mode : « quand on partait de bon matin à byciiiicleeeteeeuuu ». Bon, ça me rappelle mes débuts… Vers la moitié du parcours ma vitesse retombe en dessous de 25 km/h de moyenne et ça m’agace… si je fais pas mieux avec le nouveau vélo je me fouterais des baffes mais après il y a les descentes et je repasse de nouveau « la barre » des 25 kmh. Dans les descentes collée au cadre et les fesses soulevées, une vraie pro, mdr! :icon_ptdr: Le gps sonne le 45ème km (distance annoncée par l’organisation). Mais non ! il reste encore 3 km. à faire… (pour rappel la distance olympique c’est 1500 m. 40 km. de vélo et 10 de course à pied). Bon c’est pour faire durer le plaisir pour le même prix !
La course à pied, dans le parc du Château de Chantilly sur l’herbe et chemins par + de 25° et une chaleur très lourde et moite …. Je sens que là je ne vais pas briller et trottine à 8,5 km/h pour rester plutôt à la limite de la zone de confort…. même si c’est un peu dur quand même…. Mon fils vient à ma rencontre pour me filmer. Je souris malgré l’épuisement et décolle quelques foulées pour ressembler à une coureuse.

La ligne d’arrivée franchie en 4h01’, heureuse même si pour la course à pied ne s’est pas passée comme je voulais : 1h10. :-(
C’est pas grave, c’est ainsi, il faut accepter. J’ai tout donné, il y a une belle progression par rapport à ce même triathlon il y a deux ans. (20’ de gagnées dans les mêmes conditions de chaleur : 7’ natation, 4’ en vélo et 9’ en course à pied)
Mais faut continuer à bosser le vélo encore et encore puisque c’est là que ça situe la plus belle marge à gagner et malgré les progrès évidents ce n’est pas encore à la hauteur de mes espérances. :?

Un petit débriefing d’après course avec mes amis Isabelle et François.

Version avec les photos:
https://tatianadonars.blogspot.fr/2017/ ... ou-do.html

I love triathlon. :P :icon_fete:
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 930
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par Escargote » Mar 29 Aoû 2017 21:07

Encore un immense bravo, Tati!
L'escargote cause, court et elle blogue aussi http://escargote-aux-baskets.blogspot.ch
Avatar de l’utilisateur
Escargote
 
Messages: 849
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:29
Localisation: Suisse

par banditblue29 » Mar 29 Aoû 2017 22:29

La progression est là :D !
Après faut juste mettre en place de bonnes conditions pré-course et une météo plus clémente ;) .
Et ton prochain objectif, c'est quoi?
:icon_bravo2: :icon_bravo2:
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
 
Messages: 3509
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:46
Localisation: Var

par Tati » Mar 29 Aoû 2017 22:48

Merci les filles! Les objectifs de fin d'année ce sera les semi marathons. L'année prochaine au printemps je verrai bien, mais en été 2018 je suis tentée par les 2 half ironman: la 1ère édition de Tours'Nman en juin et half de Vichy fin juillet. En tout cas logement déjà réservé, c'est un truc de fou, dès que les dates sont annoncées, il faut réserver la chambre de suite, sinon il n'y a plus rien ou beaucoup trop cher...
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 930
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par valdes » Mer 30 Aoû 2017 20:12

Tati a écrit:(20’ de gagnées dans les mêmes conditions de chaleur : 7’ natation, 4’ en vélo et 9’ en course à pied)


Ah ouais quand même, ben BRAVO :icon_bravo2:

Bravo aussi pour la natation dans de l'eau beurk. J'ai visité le château de Chantilly plusieurs fois quand je vivais en RP, il fait partie de mes châteaux favoris. Très très beau. Dehors comme dedans et un bien joli parc. Ceci étant, l'eau de l'étang est comme l'eau de l'étang à Versailles -> cradobeurkcaca. Jamais, moi je ne pourrais y nager, alors encore une fois bravo.

Tati a écrit:(malgré le nouveau vélo carbone flambant neuf : comme quoi il ne fait pas le boulot tout seul, quelle déception !)


Ah ben ouais, c'est comme les shoes de CAP, elles ne font pas courir plus vite. Si tu voyais l'aspect des vélos de certains et certaines très très bons cyclos ... Des antiquités de 10 ans et pourtant, ils roulent vite. Faut peut-être que tu travailles plus la CAP que le vélo, surtout si tu manques de temps ... Attention, c'est juste une idée pas une préconisation. Tu as déjà l'endurance. Le vélo demande de la puissance dans les jambes. Est-ce que ce n'est pas cela qui te manque : de la puissance dans les jambes ?

Allez, à la prochaine côte à 15%, tu te jures de ne pas poser le pied à terre. De toutes les manières, on ne peut pas tomber, suffit juste de zig zaguer un peu et ça passe. Mais ça fait mal.

Allez encore une fois : bravo.
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 671
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par Tati » Jeu 31 Aoû 2017 00:05

Merci les filles. :)
Je ne pense pas Valdes qu'il s'agisse de puissance. Cette année je suis déjà 3000 km. de vélo et fait pas mal de côtes. Les côtes à 15% je les passe. Les 2 seules où j'ai capitulé elles sont très courtes mais avec les passages à 18% et 21%.
Juste c'était un peu l'année de m... côté forme physique. Je suis que partiellement contente de ma "perf" en vélo lors de ce triathlon puisque maintenant j'arrive à rouler à 25 kmh de moyenne lors des sorties avec le club avec 450m de d+ environ, de plus avec la partie échauffement "papote". Donc à mon goût lors de la compétition et moins de déniv. ça devrait être plus rapide.
Bon il ne faut pas non plus oublier les 1700 m. de natation ce qui n'est pas rien, il faut aussi ne pas oublier de manger et boire. J'ai honte: sur 4 heures d'effort j'ai consommé 1 seul gel et un peu de boisson isotonique.
Et il ne faut pas oublier que j'ai juste commencé à récupérer ma forme mais elle n'est pas revenue entièrement.
D'autre part j'ai toujours tendance de loucher sur les performances de mes copines triathlètes qui évoluent à vitesse grand V mais: elles sont plus jeunes que moi et d'après ce que j'ai pu comprendre ont recours au coaching.
D'autre part on ne peut pas passer de 20-21 km/h à 30 en une année. J'ai commencé à faire du vélo sérieusement en été 2014. La progression suit son cours, comme en course à pied. Avec des hauts et des bas. :icon_fete:
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 930
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par valdes » Jeu 31 Aoû 2017 06:40

Tati a écrit:D'autre part on ne peut pas passer de 20-21 km/h à 30 en une année. J'ai commencé à faire du vélo sérieusement en été 2014. La progression suit son cours, comme en course à pied. Avec des hauts et des bas. :icon_fete:


Ah oui :icon_bravo2: :thesphinx: :icon_langue:

Ah bien alors, c'est bon ça, tu as toutes les cartes en main. On progresse en effet très vite dans les premières années après s'être mise au vélo. Et si en effet, tu fais à l'entraînement du 25 km/h sur des SL avec plus de 450 m de D+, tu devrais pouvoir atteindre le 26-27 km/h en compétition. Sinon, un petit détour pour un test d'effort sur vélo et tu auras ta PMA et ta VO2max à vélo, élément important si tu veux toi aussi avoir un "coach pro".
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 671
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par Tati » Jeu 31 Aoû 2017 11:12

Les 26 et 27 étaient déjà atteints mais sur les parcours plus plats.... encore un peu de travail :icon_mrgreen: :icon_jump2:
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 930
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par valdes » Jeu 31 Aoû 2017 12:52

Tati a écrit:Les 26 et 27 étaient déjà atteints mais sur les parcours plus plats.... encore un peu de travail :icon_mrgreen: :icon_jump2:


Ah oui chapeau alors, tu es vraiment très très forte. On va mettre la barre plus haut alors 28-30 km/h et là, je pense que même les plus forts de mon club auront du mal à te suivre :thesphinx: :icon_langue: :icon_bravo2:
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 671
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par Catmuche » Lun 18 Sep 2017 17:02

Coucou a toutes et tous !
Ca fait longtemps que je ne suis pas venu sur le forum .....
Débordée .....
Et crotte j'étais aussi à Chantilly ! Sur le L
J'aurai pu te rencontrer Tati .. Dommage !
Le temps passe, les œufs durent.
Avatar de l’utilisateur
Catmuche
 
Messages: 182
Inscription: Sam 20 Déc 2014 17:53
Localisation: Touraine

Suivante

Retourner vers [Triathlon] Le récit de vos courses

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité