[Triathlon] Le récit de vos courses

A vouloir jouer dans la cour des grands… parfois on perd… Tr

par Tati » Lun 22 Mai 2017 14:57

Triathlon du Chemin des Dames (02) - entre Laon et Reims
Comment m’est venue cette idée de faire ce triathlon ? C’est ma copine Manue qui me l’a proposé. Mais paraît il, il est super dur Manue ? Mais, elle me dit, marre des triathlons plats, je l’ai fait il y a deux ans mais j’ai crevé avant d’entamer la 4ème côte, je veux prendre ma revanche.
Bon, vu que j’ai progressé cette année en vélo et j’ai fait quelques entraînements côtes dans mon plat pays, ça devrait passer quand même. Allez, on y va !
J’étudie le site de l’organisation en long, large et en travers et calcule la possibilité de passer la BH. ça doit être possible mais de justesse. :|
Départ 14h20 pour les dames, 14h30 pour les messieurs, temps limite départ cap : 17h00 j’ai deux heures 40
Si je compte 39’ pour 1500 m. de natation, 2-3 min transition, vélo à 22-23 km/h de moyenne cad 1h47, ça doit le faire.
Une copine me dit : j’espère que tu as tout ce qu’il faut comme braquets parce que le parcours vélo est très dur… Eva, tu te reconnais ?
Oui, oui, j’ai même le triple plateau sur mon vélo…. :P
39 km., 4 côtes de 2 km. chacune avec les passages jusqu’au 15%, j’aurais été prévenue….
Sans titre.png
Sans titre.png (15.73 Kio) Vu 1438 fois


Jour J, on arrive avec Manue sur les lieux, beaucoup de monde, temps juste magnifique, il fait beau, il fait chaud…. Température de l’eau 18° avec la combi c’est juste l’idéal…
18582611_10207201790483474_6323640464194790569_n.jpg
18582611_10207201790483474_6323640464194790569_n.jpg (64.86 Kio) Vu 1438 fois

Nous voilà sur le départ, le stress, le stress…. Le départ est donné en retard de 12’.
Très rapidement toutes les filles s’éloignent. J’ai juste 1 ou 2 à mes côtés, pourtant je n’ai pas l’impression de traîner… 1ère nouveauté pour moi natation 2 boucles avec une sortie à l’australienne. Mais on n’est pas encore à la sortie, car je commence à me faire écrabouiller par un troupeau de requins : les mecs qui étaient lâchés 10’ après. Là je peux vous dire que j’ai passé un sale ¼ d’heure.
Je me débats comme je peux en faisant des grands coups de pieds, dès que quelqu’un essaye de me nager dessus. :icon_exorbite:
Les organisateurs des triathlons mais c’est quoi cette connerie de laisser partir les filles avant les mecs ? laissez partir tout le monde ensemble, ceux et celles qui sont pas forts connaissent leur place, se placent en arrière, point barre.
Bref. J’arrive au bout de ce calvaire en 41’50 pour… 1650 m. j’arrive vers mon emplacement vélo les jambes flageolantes et tout pareil comme dans tous les triathlons, Manue est presque prête à partir pour le vélo…
J’enfourche mon vélo, et même avant d’entamer la 1ère côte au km. 2, c’est déjà en montée. Les jambes n’apprécient pas du tout. On passe par un village, dans la côte les gens encouragent, on se croirait au tour de France. 1ère descente. P… que je flippe, route étroite en virages, aucune visibilité, je descends sur les freins…. c’est pas ça qui va améliorer ma moyenne.
2ème côte : je déclipse à 200 m. de la fin, je la finirai en marchant…
Dans la côte est écrit : Courage, plus loin : encore un peu ! et à la fin : meilleur grimpeur ! ça fait sourire dans la galère.
Un paysan garé au bord de la route me dit : bravo Madame, vous êtes sûre de terminer, non mais parce qu’il y a encore 2 côtes comme ça, et là c’est en faux plat montant…
- Ben oui Monsieur quand même….
- non mais parce que sinon vous pouvez faire un raccourci par là bas…. :icon_ptdr:
(ben oui t’as raison mon gars, je vais m’aventurer dans la campagne que je ne connais absolument pas… je me ferai plutôt ramasser par la voiture balai, ce sera plus simple.)
D’ailleurs ça va pas tarder, je me fais dépasser par les 2 derniers gars et j’entends la voiture balai ronronner doucement derrière moi. Les 2 dernières côtes je les monterai sans poser pied à terre. 19,4 km/h de moyenne, la honte quoi. Même pas 20. La dernière descente est longue et trop belle, là je dévale sans freiner. Pour terminer à 20 km/h pile. Je pose mon vélo, un bénévole :
- vous arrivez du vélo là ? :ICON_FOU:
(Non je suis tombée en parachute). Bah oui !
- par contre désolé, on pourra pas vous faire partir pour la CAP, on a arrêté les départs pour la CAP il y a 5’.
Mais c’est pas grave Monsieur, je crois que j’ai eu ma dose…. Je suis presque contente….
Il n’empêche que j’ai piqué ma petite crise de larmes mais ça n’a pas duré longtemps, je prends ça comme un entraînement et une expérience.
Du coup j’attends ma Manue, elle m’a collé 2 km/h ce qui lui donne 10’ d’avance sur moi sur le parcours vélo et elle a pu commencer la CAP. Je l’accompagne sur les derniers 300 m. et vraiment heureuse pour elle.
Je reviendrai peut-être un jour pour prendre ma revanche. :?
18664688_10207209008343916_4280733117591441651_n.jpg
18664688_10207209008343916_4280733117591441651_n.jpg (115.47 Kio) Vu 1438 fois
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 929
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par Aurely42r » Lun 22 Mai 2017 18:14

Bravo pour ce baptême de côtes ;)
Ça fait un joli profil !!! Y avait combien de dénivelé ?
5' c'est vite pris!!! L'année prochaine sera la bonne
Avatar de l’utilisateur
Aurely42r
 
Messages: 249
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:58

par lapuce92 » Lun 22 Mai 2017 21:11

Encore un énorme bravo ici! C'était pas de la tarte ce tri, donc bravo!!
Avatar de l’utilisateur
lapuce92
 
Messages: 2244
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:58

par valdes » Mer 24 Mai 2017 07:13

Bravo @Tati, la prochaine fois sera la bonne j'en suis sûre.

Et je te rassure, les grosses bosses à 10-15%, je ne les monte jamais à 20 km/h. Plus souvent à 12-15 km, quand elles sont vraiment surprenantes et pentues.

Je les aborde ainsi. D'abord sur le 2ème plateau de préférence, assise, jusqu'à ce que je n'en puisse plus. Là en restant sur le 2ème plateau, je me mets debout sur les pédales. Si vraiment ça dure trop longtemps et que la bosse est trop raide, je bascule sur le petit plateau et je me garde le grand pignon en réserve au cas où je n'ai plus de marge du tout.

Je n'aborde jamais les bosses en étant sur le plus petit plateau, car ça veut dire que je n'aurais plus de marge si la bosse réserve une autre bosse en son sein (quand il y a des virages et qu'on ne voit pas le haut de la bosse).

J'en ai passé une dimanche à 12 km/h. Elle nous a tous surprise. Fini sur le petit plateau grand pignon et debout sur les pédales. +60 m de D+ sur 600 m, en virage, petite route dans un sale état.

Triple bravo pour la natation. Je n'ai pas ton courage. Il faudrait que je ne fasse des triathlons que relais et la partie vélo uniquement :icon_mrgreen: :icon_mrgreen: :icon_mrgreen:

Blague à part, le trail m'a donné "des cuisses" à vélo (résistance musculaire). Et les sorties XXL à vélo m'ont donné "des cuisses" en trail.

Un autre truc qui peut être pas mal, pour les parcours sélectifs, c'est de faire une reco avant si tu le peux. Beaucoup de triathlètes et de cyclistes le font. Beaucoup de coureurs aussi en trail. Idéalement, y aller à plusieurs, ça peut être sympa.
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 671
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par Tati » Mer 24 Mai 2017 10:51

Merci les filles :) Aurely je crois qu'il avait 530 m de d+ sur 39 km. Bon où je roule les côtes ça n'a rien à voir avec celles ci ou alors elles sont plus espacées. Là à peine descendue il fallait de nouveau entamer la montée Autre chose les côtes comme ça après 1650 m de natation ça fait mal. Merci pour les conseils Valdes je vais essayer d'appliquer :icon_jump2: et puis il faudra apprendre à me lâcher dans les descentes. Je me lâche mais par chez moi. ... vu que je les connais et c'est moins sinueux....
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 929
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par valdes » Mer 24 Mai 2017 11:16

T'inquiète pas @Tati, moi aussi j'ai du mal à me lâcher dans les descentes, surtout les virages à gauche. A droite, c'est toujours impeccable, genou droit qui pointe vers le sol, bien penchée à droite, jambe tendue à gauche, mais l'inverse, très difficile. Souvent, je coupe même le virage (évidemment je fais gaffe que pas de voitures).

Il n'y a qu'une fois où je n'ai pas touché les freins pendant les 3 km de la descente de Trémuson. Que de la roue libre. Mais c'était lors de notre ronde de printemps, après 150 km et après le pot. Peut-être l'effet du pot d'ailleurs hein :icon_mrgreen: :icon_langue:

Le truc que j'adore par contre c'est quand il y a une descente et devant une bosse. Je me couche là carrément sur le guidon, tête en avant et vrai de vrai, j'arrive à la mi montée de la bosse sans toucher aux pédales, rien qu'avec l'effet de la dynamique de la roue.

M'enfin, des fois les mecs se mettent trop à gauche, alors là, je suis obligée de freiner et ça me met vénère de freiner avant une bosse.

Pour travailler les virages = les ronds-points le dimanche matin.
Les bosses ? Ben faut faire des bosses. Et les bosses si possible en fin de sortie.
M'enfin 530 m de D+ sur 39 km, purée, c'est vraiment rude.

Voilou.
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 671
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par Aurely42r » Mer 24 Mai 2017 22:12

Tati, pas le choix va falloir venir faire des stages vélo en Haute Loire
C'est beaucoup plus facile que la montagne mais c'est bien vallonné qu'en même...
Avatar de l’utilisateur
Aurely42r
 
Messages: 249
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:58

par banditblue29 » Mer 7 Juin 2017 07:04

Avec un train de retard, je viens commenter :icon_bravo2: Tati :D .
Pas facile de se frotter à la distance olympique, sur un parcours vélo aussi ardu, tu n'as vraiment pas choisi la simplicité ;) .
La prochaine fois ça marchera :D .
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
 
Messages: 3508
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:46
Localisation: Var

par Escargote » Dim 11 Juin 2017 11:47

Merci Tati pour ce CR d'une battante et riche en enseignements!

Déjà tu as osé (pas étonnant pour Madame Marathon du Lac Baïkal, me diras-tu) sortir de ta zone de confort au plat pour affronter... les pentes

En plus y a la distance et un parcours inconnu! Tu as vraiment cherché la difficulté, ta limite, et j'applaudis des 2 mains!

J'ai aussi peur dans les descentes sinueuses et les seules que j'aime, c'est les descentes rectilignes qui remontent ensuite... Dans mon pays valonné et sinueux, elles sont rares...

Tu as tous les atouts pour persévérer et réussir. Et tu m'épates!
L'escargote cause, court et elle blogue aussi http://escargote-aux-baskets.blogspot.ch
Avatar de l’utilisateur
Escargote
 
Messages: 849
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:29
Localisation: Suisse


Retourner vers [Triathlon] Le récit de vos courses

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité