[Triathlon] Le récit de vos courses

Garmin Triathlon de Paris version 2017

par Tati » Mar 4 Juil 2017 16:28

Garmin Triathlon de Paris… comment dire… dès fois il vaut mieux rester couchée...
C’était mon ènième M et ma troisième participation au Garmin triathlon de Paris. On a beau dire ce qu’on veut, c’est cher, c’est ceci c’est cela et gnagna gna mais c’est près de chez moi, ça m’évite des frais de déplacement et d’hébergement, donc je participe ! Puis l’arrivée près de la Tour Eiffel ça a de la gueule quand même. D’autant plus qu’on a topé avec les copines dans la main pour relever ce challenge. Bon Mia a préféré se faire rafistoler la tuyauterie pour y échapper. Qu’est ce qu’on ferait pas pour se désister !
Cette année le parcours est changé. La natation ne se fait plus à Choisy le Roi mais dans le bassin de la Villette, dans le canal de l’Ourcq. On nous promet la bonne qualité de l’eau. Mouais il nous reste que croire sur parole. Le parcours vélo est aussi changé avec plusieurs virages en épingle au bois de Boulogne. C’est pas ça qui va arranger la moyenne !
Il arrive le jour J, je retrouve Gisèle à la gare du Nord et direction parc à vélo. Il fait très gris et une légère bruine tombe. Déjà je m’aperçois que j’ai oublié ma serviette (couac N° 1). ça commence bien !
Préparatifs assez rapides et je vais chercher mes copines à leur emplacement.


On est 4 et on se dirige vers le départ en observant l’eau et franchement ça donne pas du tout envie ! Un grand poisson mort qui flotte, puis une bouteille, une canette, un sac plastique. Je aurais presque envie de reprendre mon vélo et rentrer chez moi ! On retrouve tout par hasard nos supportrices Séverine et Mia ! Papoter et rigoler ça déstresse un peu. Le départ est donné par petits groupes pour éviter le massacre dans l’eau. On part plutôt vers la fin. J’observe les gens qui nagent pour la plupart n’importe comment…. il est temps de nous lancer aussi… C’est parti. Bien qu’il y a plutôt de la place pour nager, je me sens gênée assez souvent, obligée de zigzaguer pour contourner les concurrents, ben oui, c’est pas dans mes habitudes de chatouiller les pieds des autres et leur monter dessus… Par contre quand quelqu’un essaye de me le faire, il comprend vite que ce n’est pas une bonne idée. Si tu veux prendre mes pieds dans le pif, essaye ! L’expérience permet de ne pas me laisser faire et de me défendre. Autant sur les triathlons où il y a du niveau où je sors dans les derniers de natation, je me pose parfois des questions sur ma continuité dans le triathlon (je me sens parfois nulle), autant vu le niveau là, je me sens Open Swim Star et je me débrouille plutôt très bien par rapport au commun des nageurs. Mes lunettes se remplissent d’eau et je suis obligée de m’arrêter et de les repositionner à 5 reprises. (couac N° 2) J’entends de la berge : allez Tatiana, courage. C’est Gisèle, elle est sortie de l’eau pour une raison que je ne connais pas encore….
Sortie de l’eau. Lap. 41’ je ne suis pas contente puisque pour 1500 m je mets entre 38 et 39’ mais je m’aperçois que j’ai ramassé plus : 1662 m., donc ça se tient, même un peu mieux que d’habitude.
En nageant aussi je me suis rappelée que j’ai oublié mon gps vélo, ce qui veut dire que je n’aurai aucun aperçu sur ma vitesse ni cadence de pédalage. Couac N° 3 donc.
Arrivée au parc à vélo je peine à sortir de ma combi, Gisèle me rejoint et m’explique sa raison de sortie de l’eau, elle a eu un malaise…. vraiment une déception, elle a vraiment bien préparé ce tri.
Je veux mettre mes lunettes et les verres interchangeables se sont barrés. Décidément. (N° 4) Mais ce n’est que de la gnognotte à côté de ce qui m’attend.

A la sortie du vélo les copines Mia, Gisèle et puis Mumu me conseillent d’être prudente puisque il pleut, et nous avons 2 km. à faire sur les pavés glissants. A la sortie du parc à vélo en courant sur le sol glissant avec des cales j’ai une tête carrément décomposée. La photo le confirme.

De tous côtés ça fuse : prudence, ça glisse. On entame 2 km. façon Paris – Roubaix sous la pluie, là je me contrefous royalement de ma moyenne. 2 chutes sous mes yeux. Puis on continue jusqu’au Bois de Boulogne et on commence tourner dans tous les sens, à tel point que je ne comprends plus où je suis et est-ce que je n’ai pas loupé un embranchement qq part. Je serai témoin encore de 2 chutes et nombreuses crevaisons des concurrents. Dans le 5ème et dernier virage en épingle à 180° (29ème km.) je pose pied à terre et n’arrive pas à repartir puisque je suis sur le grand plateau et petit pignon et c’est un gros faux plat montant. Je essaye, je reessaye et n’arrive pas au risque de me casser la gueule. Je m’arrête, je retourne mon vélo et change les vitesses. La gourdasse ! On est à combien de couacs déjà ? 5 ? Si mes comptes sont bons. Bon 4’ de perdus si c’est pas plus, ça fait plaisir !

Enfin, enfin je termine le vélo sans dommage, entière et pars pour la cap.

Franchement je cours plutôt bien aux alentours de 10 km/h mais je n’y prends aucun plaisir. Des jolis faux plats, escaliers 2 fois, grosse côte du Trocadéro… Vers la fin je double ma copine virtuelle jusqu’au là : Muriel, on se reconnait de suite, pourtant on ne s’est jamais vues. C’est génial ! Je finis en faisant un gros sourire pour le photographe. Je me fais interviewer à l’arrivée.

Bon hein je ne sais pas du tout où est ce que ça va passer.
Puis je rejoins mes supportrices qui me demandent comment ça s’est passé. A ben c’était un triathlon de merde…
- Bon d’accord, commençons par la natation.
- C’était la m… !
- Et le vélo ?
- C’était encore plus la m…. !
- Et la course à pied ?
- J’ai pas apprécié non plus !
Et encore là je fais la version courte…
Les copines sont mortes de rires et me disent : tu vends vachement bien l’événement, ça fait envie de participer !
Bon tout est bien qui finit bien et on récupère Gisèle qui a finalement eu le courage de faire le vélo et la course à pied même sans classement. Félicitations !

Voilà voilà malgré les progrès en vélo je n’ai pas brillé un petit 23,3 de moyenne avec le gros arrêt au 29ème, sinon si on compte pas 2 km de Paris Roubaix j’ai plutôt bien roulé. J’ai préféré la sécurité parce que dans deux semaines je prends l’avion et vais en ma Sibérie natale voir ma maman qui va fêter ses 90 ans. Les priorités sont ailleurs que péter son chrono en vélo ou me péter la gueule.

Version avec quelques photos ici: http://tatianadonars.blogspot.fr/2017/0 ... -2017.html
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 930
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par banditblue29 » Mar 4 Juil 2017 16:43

:icon_bravo2: !
Je revois le canal de l'Ourcq au mois de mai, et sérieux, j'aurai pas eu envie de me jeter dedans.... Beurk :burp: !
Quand ça part mal; ça part mal mais comme tu le dis très bien l'essentiel est là : Tu es allée au bout sans chuter et sans crever !
Bonne préparation sibérienne :D :thesphinx: .
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
 
Messages: 3509
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:46
Localisation: Var

par Escargote » Mer 5 Juil 2017 07:14

Ouais, pareil que Banditblue: je suis admirative. Je crois que j'aurais renoncé à nager dans ce tas d'immondices, beuârk! Mais c'est pas ça qui va faire peur à notre guerrière sibérienne!

Encore bravo, Tati!
L'escargote cause, court et elle blogue aussi http://escargote-aux-baskets.blogspot.ch
Avatar de l’utilisateur
Escargote
 
Messages: 849
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:29
Localisation: Suisse

par Catmuche » Jeu 6 Juil 2017 00:13

Et bien ça ne donne pas envie de faire ce triathlon !!!
Il m'a bien fait rire ton CR , et la photo 2 sur ton blog :D :D :D
Bravo à toi !
Le temps passe, les œufs durent.
Avatar de l’utilisateur
Catmuche
 
Messages: 182
Inscription: Sam 20 Déc 2014 17:53
Localisation: Touraine

par Tati » Sam 8 Juil 2017 18:37

20170708_180712.png
20170708_180712.png (1.05 Mio) Vu 1024 fois
Merci les filles :icon_fete: bon j'ai échappé au couac qui aurait pu signer la fin de course. Hier en nettoyant mon vélo j'ai decouvert ça
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 930
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par banditblue29 » Sam 8 Juil 2017 20:42

@Tati : Ah oui, belle entaille :? ! Tu as eu vraiment chaud..... Cela eut été dommage d'avoir frôlé un poisson mort, pour ne pas pouvoir terminer la course 8) !
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
 
Messages: 3509
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:46
Localisation: Var

par Tati » Sam 8 Juil 2017 20:59

banditblue29 a écrit:@Tati : Ah oui, belle entaille :? ! Tu as eu vraiment chaud..... Cela eut été dommage d'avoir frôlé un poisson mort, pour ne pas pouvoir terminer la course 8) !

:icon_police: :icon_exorbite: :ICON_MDR: :ICON_MDR:
« L'enthousiasme est à la base de tout progrès. » Henri Ford
Avatar de l’utilisateur
Tati
 
Messages: 930
Inscription: Mer 10 Déc 2014 10:17
Localisation: 93

par valdes » Mar 11 Juil 2017 17:30

Ah ben moi, j'aurais carrément pas pris le départ de la natation :oops:

Déjà que j'aime pas trop nager quand je vois pas le fond, alors là, un poisson mort et tout et tout 8O
(et les filles, lundi en nageant, j'ai vu mon premier homard !!!)

Revenons à nos moutons. Je devais faire un brevet de 200 bornes début mai. Ce jour là, il a plu comme pas possible. J'y suis pas allée. Il n'y a eu que deux défections dans le groupe. Il devait être une quarantaine et .... ils ont eu 20 crevaisons !!!!

Vingt 8O 8O 8O

Quant il pleut tu crèves. CQFD

Au moins, t'as pas été malade après, c'est déjà ça.

Bonnes vacances
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 671
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19


Retourner vers [Triathlon] Le récit de vos courses

cron

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité