Nutrition

Hydratation: Boire...ou pas ?

par Free Wheelin Nat » Mer 18 Fév 2015 10:21

Il semblerait que l'adage comme quoi il faut boire avant d'avoir soif , beaucoup, osmosé, et tout le temps soit remis en question par des études récentes (américaines et néo-zélandaises entre autres )...

Si vous en avez l'occasion, jetez donc un oeil au dernier numéro de Zatopek (équipe de l'excellent "sport et vie" ) , j'ai été moi même secouée par l'article sur la déshydratation : "Eloge de la déshydratation".

En résumé, une légère déshydratation n'empêcherait pas la perf, et il semblerait même qu'elle la favoriserait...
Plusieurs tests ont eu pour résultats une augmentation des performances de rameurs et cyclistes entrainés sous surveillance dans un environnement très chaud (de l'ordre de 39 °C) sous hydratés avec pour effet une légère hyperthermie.
Après repos d'une dizaine de jours, la compétition qui a suivi a vu les chrono s'améliorer, et idem pour les cyclistes du premier test en 2010, avec des bénefs identiques lors d'efforts à température moyenne (13°C)
Des études ont été faites également sur la perte de masse corporelle de triathlètes et marathoniens de haut niveau qui peuvent perdre jusqu'à 6% voire 10% de masse pondérale... :icon_surpris:
Des marathoniens à plus de 4h n'en perdaient qu'1,8%; entre 3 et 4, 2,8%, moins de 3h, 3,1%...

Il y a un début d'explication, qui concerne dans ces cas là , chose surprenante et paradoxale, une légère augmentation du volume plasmatique sanguin (partie liquide du sang ) qui aboutirait au final à envoyer plus de sang à chaque battement, et donc économiserait le coeur...
Il a été montré également que rester bien hydraté en conditions chaudes n'induisait pas du tout ce phénomène, le volume restant stable ...

La fin de l'article fait le parallèle avec les phénomènes semblables que sont l'entrainement à jeun et l'entrainement en altitude et rappelle qu'effectivement que stresser l'organisme l'oblige à une adaptation favorable à l'effort et à la perf...

Nota:Perso pour ma part, quand je le peux , j'intègre à un mes entrainements une séance totalement décalée par rapport à ce que je fais d'habitude (du genre des récups en côtes et du à fond en descente, et j'aimerais d'ailleurs pouvoir approfondir le sujet avec un pro...) pour surprendre mon organisme et donc l'obliger à travailler différemment et s'adapter à des conditions hors champ.
Je ne sais pas ce que ça vaut dans les faits, mais j'y crois! :lol: Et en plus ça casse le rythme habituel, ça fait du bien !

Franchement je vous encourage à lire l'article, ça décoiffe, et tout ça pourrait bien aboutir à terme à une autre manière de s'entrainer...
En restant dans la modération, l'article rappelle également les édifiantes arrivées de marathoniens en totale surchauffe limite irréversible... :?

Et ça rejoindrait effectivement l'habitude qu'ont certains athlètes (les exemples ont été donnés dans le post sur l'hydratation) de juste faire tourner dans la bouche du liquide sucré en lieu et place de l'absorption habituelle de boisson. En plus du cerveau leurré par le goût sucré ,on dirait bien que ça rejoint les études qui encourageraient une légère déshydratation...
Sans compter certaines ex-cafines qui s'entrainent en conditions chaudes en prévision d'une épreuve (j'ai perdu les noms mais je me rappelle avoir lu ça sur CAF...)
Rien n'est plus semblable à l'identique que ce qui est pareil à la même chose (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Free Wheelin Nat
 
Messages: 983
Inscription: Mer 10 Déc 2014 08:25
Localisation: Arrière-pays niçois

par anne.ce » Mer 18 Fév 2015 14:00

Intéressant, merci!!
anne.ce
 
Messages: 85
Inscription: Dim 21 Déc 2014 13:34
Localisation: Lyon

par Folou » Mer 18 Fév 2015 19:06

Free Wheelin Nat a écrit:Si vous en avez l'occasion, jetez donc un oeil au dernier numéro de Zatopek (équipe de l'excellent "sport et vie" ) , j'ai été moi même secouée par l'article sur la déshydratation : "Eloge de la déshydratation".

Je ne l'ai pas encore lu cet article. et pourtant j'ai le magazine depuis un petit temps déjà.
Pour ce qui est de l'hydratation, je ne prend jamais rien avec moi, même pour des sorties d'1h30 à 1h45 (je ne fais jamais plus long). Sauf une fois lors d'une reconnaissance en groupe d'un jogging en ville en juillet. J'avais emporté une petite bouteille d'eau, mais c'était plus pour faire passer le temps lors des haltes de regroupement, que par besoin d'hydratation.
De même je ne bois pas en course si elle fait 10 ou 12 km ou moins que ça. Et du temps ou il m'arrivait de faire des semis, je ne prenais qu'une gorgée d'eau, à un ou deux ravitaillements.
Par contre avant et après un footing et le reste de la journée, je bois beaucoup d'eau. :D
Avatar de l’utilisateur
Folou
 
Messages: 283
Inscription: Ven 19 Déc 2014 18:40
Localisation: Liège, Belgique


Retourner vers Nutrition

cron

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité