Les courses

Le jogging au point de saturation ?

par Etienne » Dim 28 Mai 2017 12:36

Je viens de lire un article dans un hebdomadaire de la Suisse francophone qui laisse clairement entendre que la pratique de la course à pied, que ce soit en compétition ou pour son seul plaisir, a atteint un pic. Aux Etats-Unis, elle est même déjà en recul; entre 2013 et 2015, le nombre de pratiquants, y compris les très occasionnels, a reculé de 54,2 millions à 48,5 millions (- 11%). La fréquentation des courses est elle aussi en régression. Durant la même période, elle est passée de 19 millions à 17 millions (- 11%).
Ce sont essentiellement les jeunes, nés entre 1980 et 2000, qui sont responsables de cette évolution, selon l'Association américaine des industriels du sport et du fitness. "Ils ne sont plus attachés à un sport en particulier, ils aiment changer. S'ils continuent à courir, ils pratiquent d'autres activités en parallèle comme le fitness ou le yoga".
Qu'en est-il en Europe ? Le responsable de l'organisation de la course de l'Escalade, à Genève, qui est la plus importante course populaire organisée en Suisse, pense que le niveau de saturation est proche et qu'une baisse de la participation est tout à fait envisageable. Le marathon connaît déjà un recul; l'an passé, avec 13466 finisseurs, les 10 plus grands marathons de Suisse ont enregistré leur plus faible fréquentation depuis 2003. Le semi-marathon enregistre un recul de 6,3% ces deux dernières années. Ainsi, une fois de plus, la tendance enregistrée aux Etats-Unis gagne l'Europe, avec une année ou deux de décalage.
La course à pied est la plus importante des choses secondaires
Etienne
 
Messages: 481
Inscription: Sam 20 Déc 2014 16:16
Localisation: Sur la rive suisse du Lac Léman

par zaboulette » Dim 28 Mai 2017 16:13

Je me réjouis de lire cet article.

Ce qui est sûr, c'est que, par rapport à il y a 20 ans en arrière, on a compris que la pratique d'autres sports était un avantage pour la course à pied. Que ce soit le gainage, le renforcement musculaire, la préparation physique générale... Ou le yoga.

De même que les entraînements croisés. Si je ne me trompe pas, Tati a sacrément progressé en course à pied depuis qu'elle s'est mise au triathlon.
Pain is temporary, pride is forever
Avatar de l’utilisateur
zaboulette
 
Messages: 755
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:40
Localisation: Thoiry 01

par lapuce92 » Dim 28 Mai 2017 20:41

Je suis totalement d'accord avec ça. Je cours 4 fois par semaine et le reste du temps je mixe les plaisirs, en incluant bien évidemment le yoga! ;)
Avatar de l’utilisateur
lapuce92
 
Messages: 3086
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:58

par banditblue29 » Dim 28 Mai 2017 21:19

@Etienne : Très intéressant sujet :D .
Pour être assidu à un sport, pendant des années il faut se trouver de nouveaux défis ;) , ou changer de philosophie en fonction du moment..
Quand on n'a plus l'impression de progresser dans un sport, on peut avoir vite envie d'en changer :D .
Le sport se consomme aussi ;) .
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
 
Messages: 4665
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:46
Localisation: Var

par Nano » Mer 31 Mai 2017 15:26

ça me rappelle ça
Image
J'ai arreté les courses car je trouve ça de plus en plus cher et j'y passais de moins bons moments.
Nano
 
Messages: 74
Inscription: Ven 19 Déc 2014 18:45

par valdes » Lun 5 Juin 2017 06:10

L'article est pas mal mais très imprécis. Rien que le titre "Le jogging au point de saturation". Mais de quelle saturation parle-t-on ? Est-ce les gens qui en ont marre de courir ? Ou bien s'agit-il de la saturation du marché du jogging par l'apport aux dévelppements de nouvelles pratiques sportives ? Si oui, lesquelles ? Le Cross fit ? Le vélo ? Le yoga ?

Donc on ne sait pas si les gens s'inscrivent moins sur une compétition de marathon : 1. parce qu'ils en ont marre de courir ou 2. parce qu'ils en ont marre de faire des compétitions (= évaluation) ou 3. parce qu'ils en ont marre de faire du sport ou 4. parce qu'ils ont trouvé de nouvelles activités qui leur plaisent en ce moment (comme par exemple le trail qui pompe beaucoup d'effectifs de marathoniens)

L'article ne dit pas non plus si les nouvelles générations, notamment aux Etats-Unis, sont plus sportives que les anciennes (soit elles bougent plus - ce qui m'étonneraient - que leurs parents).

Par ailleurs, si la moyenne d'âge augmente dans les pays occidentaux (qui ont les moyens et le temps pour faire du sport), c'est aussi parce que la population vieillit. Il est évident qu'après 80 ans, on ne va peut-être plus occuper ses loisirs à préparer un marathon, mais peut-être à randonner, faire du vélo, se mettre à la peinture, participer à des ateliers de langue, etc.

Donc l'article est insuffisamment argumenté.
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 721
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par Etienne » Lun 5 Juin 2017 11:56

Entièrement d'accord ! La réflexion mérite d'être approfondie.
La course à pied est la plus importante des choses secondaires
Etienne
 
Messages: 481
Inscription: Sam 20 Déc 2014 16:16
Localisation: Sur la rive suisse du Lac Léman


Retourner vers Les courses

cron

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité