Le récit de vos courses

Le Run In Lyon 2017 de Stella : 42,195 km ou rien !

par Stella » Mar 3 Oct 2017 20:11

A mon running partner et son tendon capricieux.

Parce que j’en ai bavé toute l’année avec mes tendons (ondes de choc et tout le tralala) ; parce que je ne le sentais pas du tout après un mois de septembre très chargé au boulot ; parce que sans préparation, pour s’enfiler 42 km, il faut avoir un minimum de mental et d’envie et je n’étais pas sûre d’avoir l’envie ; parce que mon running partner revient juste de blessure et toute seule, ce n’est pas pareil ; parce que se lever à 6h un dimanche matin, c’est une grosse dose de violence administrée à une marmotte comme moi … bref, je n’avais pas l’intuition que ce serait une bonne idée de participer à cette course.

Après, j’hésitais entre le plan A (rien du tout, dodo), le plan B (faire le 10 km), le plan C (faire le semi) et le plan D (marathon), puisque mon dossard était celui du marathon, justement. Je pensais qu’il m’ouvrirait toutes les portes. Du coup, je suis allée le chercher, ce fameux dossard (c’était sans engagement), j’ai acheté mes pâtes de fruits de ravito (que je pourrais toujours grignoter à un autre moment), j’ai préparé ma tenue (au pire, on range tout et on fait autre chose) et j’ai choisi de décider en fonction de mon état d’esprit au réveil dimanche matin …

6h : branle-bas de combat, il y a un truc qui sonne à ma droite. Pilote automatique : poser pieds dans pantoufles.

7h30 : métro bondé, quasiment que des coureurs. Ben on va suivre le flux et voir où cela nous mène.

8h45 : direction le sas. Il fait froid, qu’est-ce que je fais là, en plus on va rester debout 3 plombes. Je suis un poil émue, cela dit, punaise, ça ferait 10 marathons si je le termine ? Waouh.

9h15 : départ retardé pour couper l’effectif du sas en deux et fluidifier la course, il semble que nous sommes très nombreux. Je suis dans la 2e moitié du peloton. Le speaker hurle : « Levez les bras si vous êtes heureux ? ». Je grogne intérieurement… naaaan, pas trop.

9h20 : top départ tranquille, je suis bêtement le mouvement. J’ai le cerveau endormi mais je suis consciente de plusieurs choses : j’ai mal aux tendons, mon chouchou se fait la malle, ma ceinture porte-bidons n’arrête pas de tourner, ma chaussette gauche fait un pli ... plein de bonnes sensations, donc.

Km 5 : la ceinture tourne toujours et je m’obstine à la remettre en place, elle a pourtant déjà fait 9 marathons sans problèmes. Je gigote, je la déplace 25 fois de suite sans trouver de position stable, je pense un moment la jeter par terre mais j’ai peur de regretter plus tard mes deux bidons d’eau. Le ticket de métro plan catastrophe, lui, j’arriverai toujours à le mettre quelque part !

Km 10 : je refais ma queue de cheval, yeah, ça va mille fois mieux, je gagne 3 km/h ! Non, c’est une blague. En fait, j’ai super mal aux cuisses, comme de très grosses courbatures. Déjà ? C’est ballot, il en reste 32. Mal barrée, cette aventure …

Km 15 : j’attaque une pâte de fruits. Moi qui m’attendais à quelque chose qui fond dans la bouche et pas dans la main, en fait il faut les mâchouiller avec l’énergie du désespoir, tellement elles sont compactes. Si même les pâtes de fruit sont contre moi, tout va mal. Vivement demain.

Km je ne sais plus combien là où le semi et le marathon se séparent : la dame nous dit « Le 42 à gauche ! ». J’obéis, je ne suis pas contrariante, moi. Mes bidons d’eau me cassent le dos, j’en ai marre de cette ceinture, elle va finir à la poubelle. Penser à en racheter une … pas sur internet, il faudra l’essayer avant … tiens, la fille devant en a une plus petite, vraiment pas mal, elle court plus vite que moi, c’est un signe.

Km 25 : je n’en peux plus, il en reste 17. C’est une grosse randonnée 17 ? Ouais, c’est de la randonnée. Un monsieur me double en me disant : « Allez la gazelle ! ». C’est mignon … je ne me sens pas très gazelle, plutôt éléphante, mais c’est très joli.

Km 28 : le même monsieur que j’avais rattrapé. « Allez miss, plus que 14, c’est une petite sortie ! ». Euh, moi qui ne vais pas au-delà de 10 km par sortie à cause de mes tendons, je traverse un grand moment de solitude mais je souris au monsieur, il est sympa comme tout.

Km 30, ravito : plus que douze, yeah. 12 en rampant, ça passe encore dans le temps limite, ça ? Mais oui, je suis sûre que ça passe. Allez, avance …

Km 34 : j’envoie un SMS très synthétique à mon running partner, fière comme tout. « Km 34 ». Cette grosse truffe a cru que j’avais abandonné au 34e. Je reçois donc une réponse du style : « Yeah, super, génial, bonne récup ! ». Non mais ça ne va pas la tête ? Au km 34, soit on est blessé, malade ou mort, soit on continue ! Mais quel âne … il m’expliquera ensuite qu’il n’aurait même pas imaginé en rêve qu’on puisse envoyer un SMS en courant. Les femmes sont pleines de surprises, voyons.

Km 39 : j’envoie un SMS à mon père. « Km 39, yeah wazou ! ». Je suis devenue la reine des SMS en courant. Je me reprends de volée que je vais me faire enguirlander par ma mère … qui s’attend pourtant tous les ans à la même période à ce que je fasse des folies de mon corps, mais elle pensait que c’était la semaine suivante ! Bon, il me dit de finir tout de même, il est fier.

Km 40 : je me sens pousser des ailes, la sensation que rien ne pourra m’arrêter. Ça commence à sentir bon la 10e médaille et le T-Shirt de finisher. Je renvoie un SMS au running partner, tiens, pour le prix. « Km 40 ». Compris, cette fois ?

Km 42,195 : et bien voilà, je pense même à arrêter ma montre sur ce chrono supersonique de 5 heures 1 minute et 35 secondes. Tant pis, il va falloir s’en contenter mais en fait, je m’en moque, l’essentiel est ailleurs.

Après l’arrivée : c’est un bon chiffre, le 10, je me dis que je n’ai plus rien à me prouver, que je vais peut-être me mettre à la pelote basque pour changer. J’appelle mes parents pour les rassurer sur le fait que je me porte comme un charme, et non, je ne vais pas faire le coup du « coma profond » pendant une heure dans les escaliers du métro comme en 2015. Je vais même déguster une sympathique brioche avant de reprendre tranquillement le chemin de la maison, contente comme tout.

Je m’offre une orgie de pain, riz, pâtes, Petits Ecoliers, poulet, jus d’orange et petits pois surgelés (pour les tendons !) au retour chez moi. Si ce n’est pas un signe que tout va bien, ça ! Bon, je ne promets rien pour la pelote basque, donnez-moi une semaine de réflexion sur le sujet, je vous dirai …

20171001_145419.jpg
20171001_145419.jpg (497.14 Kio) Vu 700 fois
"Wake up every day knowing that today is a new day and only you can determine the outcome of that day. So dream big, accept the challenge, and never look back."
Alicia Sacramone
Avatar de l’utilisateur
Stella
 
Messages: 1514
Inscription: Jeu 11 Déc 2014 19:48
Localisation: Dans les environs de Lyon

par banditblue29 » Mar 3 Oct 2017 20:28

Un bonheur de compte rendu, un moment de lecture bien sympathique :D !
Encore une fois : :icon_bravo2: :icon_bravo2: :icon_fete: !
Et un 10ème, :icon_exorbite: !
Dingue, heureusement que tu n'habites pas à Millau... Tu cumulerais les 100 km :lol: !
Prends soin de tes tendons "petits pois".
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
 
Messages: 3507
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:46
Localisation: Var

par Etienne » Mar 3 Oct 2017 23:32

J'aime ta façon "hyperdécontractée" de présenter les choses, même celles qui ne prêtent pas du tout à rire. Un grand merci pour ton CR gorgé d'humour et un coup de chapeau pour ta course.
La course à pied est la plus importante des choses secondaires
Etienne
 
Messages: 378
Inscription: Sam 20 Déc 2014 16:16
Localisation: Sur la rive suisse du Lac Léman

par delphine_h » Jeu 5 Oct 2017 10:12

Pour la pelote basque, je ne sais pas, mais pour le marahton, c'est sur tu es douée. Prends le temps de réfléchir. D'ailleurs, y-a-t-il des clubs de pelote à Lyon?

Bonne reccup
Delphine
delphine_h
 
Messages: 283
Inscription: Mer 31 Déc 2014 12:46
Localisation: Rennes

par valdes » Jeu 5 Oct 2017 17:05

Question number one : est-ce que la médaille du marathon de Lyon est toujours la même ?

Question number two : est-ce que le marathon de lyon est chouette, soit faux plat descendant tout du long, zéro bosse, vent favorable de dos, assez fort le vent en plus, tapis roulant à l'arrivée, what else ? Me semble déjà avoir posé la question l'an dernier ...

Question number three : est-ce que les tendons vont bien ?

Question number four : est-ce que tu feras le run in Marseille l'an prochain ?

Voili voilou. Un marathon à domicile, ça doit quand même être pas mal.

P.S. : il paraît qu'il est désormais interdit de courir en téléphonant.
Ou bien l'inverse. Interdit de téléphoner en courant. Bref ...
Avatar de l’utilisateur
valdes
 
Messages: 671
Inscription: Ven 19 Déc 2014 19:19

par Catmuche » Jeu 5 Oct 2017 20:07

Encore bravo et bonne récup !
Le temps passe, les œufs durent.
Avatar de l’utilisateur
Catmuche
 
Messages: 182
Inscription: Sam 20 Déc 2014 17:53
Localisation: Touraine

par Stella » Jeu 5 Oct 2017 21:26

Merci à vous pour vos petits messages, ça fait plaisir d'avoir partagé un bout de la course avec vous, tout au moins sous forme de récit :D
Maintenant, j'attaque les questions ... ;)
"Wake up every day knowing that today is a new day and only you can determine the outcome of that day. So dream big, accept the challenge, and never look back."
Alicia Sacramone
Avatar de l’utilisateur
Stella
 
Messages: 1514
Inscription: Jeu 11 Déc 2014 19:48
Localisation: Dans les environs de Lyon

par Stella » Jeu 5 Oct 2017 21:28

delphine_h a écrit:Pour la pelote basque, je ne sais pas, mais pour le marahton, c'est sur tu es douée. Prends le temps de réfléchir. D'ailleurs, y-a-t-il des clubs de pelote à Lyon?

Bonne reccup
Delphine


La natation, c'est une vraie question, il semble que j'ai une piscine pas trop loin de chez moi dont on m'a dit du bien, il faut que je trouve moyen de la tester au moins une fois.
Pour la pelote à Lyon ? Aucune idée 8O :D
"Wake up every day knowing that today is a new day and only you can determine the outcome of that day. So dream big, accept the challenge, and never look back."
Alicia Sacramone
Avatar de l’utilisateur
Stella
 
Messages: 1514
Inscription: Jeu 11 Déc 2014 19:48
Localisation: Dans les environs de Lyon

par Stella » Jeu 5 Oct 2017 21:32

valdes a écrit:Question number one : est-ce que la médaille du marathon de Lyon est toujours la même ?

Question number two : est-ce que le marathon de lyon est chouette, soit faux plat descendant tout du long, zéro bosse, vent favorable de dos, assez fort le vent en plus, tapis roulant à l'arrivée, what else ? Me semble déjà avoir posé la question l'an dernier ...

Question number three : est-ce que les tendons vont bien ?

Question number four : est-ce que tu feras le run in Marseille l'an prochain ?

Voili voilou. Un marathon à domicile, ça doit quand même être pas mal.

P.S. : il paraît qu'il est désormais interdit de courir en téléphonant.
Ou bien l'inverse. Interdit de téléphoner en courant. Bref ...


Number one : non, les 3 dernières années, elle est différente, mais je crains qu'elle reste dorénavant comme cette année et que seul le ruban évolue, à suivre.

Number two : chouette parcours, pas barbant, quelques uns des plus jolis endroits de la ville, de mémoire 3 petites montées mais sinon plat, pas trop exposé au vent depuis que le parcours a été amélioré. Pas de tapis roulant :D

Three : yes, ni mieux, ni moins bien qu'avant, paradoxalement. J'ai l'arrière de la cuisse gauche qui tire un peu, à surveiller !

Number four : très peu probable, la ville ne m'attire pas.

Et oui, je prends la prune pour usage du téléphone en courant, j'aurais pu causer un accident, c'est vrai :P
"Wake up every day knowing that today is a new day and only you can determine the outcome of that day. So dream big, accept the challenge, and never look back."
Alicia Sacramone
Avatar de l’utilisateur
Stella
 
Messages: 1514
Inscription: Jeu 11 Déc 2014 19:48
Localisation: Dans les environs de Lyon

par lapuce92 » Jeu 5 Oct 2017 23:40

Encore bravo par ici!!! ;) :D Tu as mérité une récup devant "tu sais quoi"..... :lol: ;)
Avatar de l’utilisateur
lapuce92
 
Messages: 2244
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:58


Retourner vers Le récit de vos courses

cron

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité