Le récit de vos courses

Deux semis sans entrainement...

par LiliRun » Lun 1 Mai 2017 13:18

Malgré une lecture assidue de vos courses et entrainements, je ne publie plus rien depuis des mois, un peu par paresse et beaucoup parce que je n'ai pas grand chose à raconter, vu mon peu d'assiduité à la course à pied ces derniers temps...

Mais je profite de ce 1er mai sous la neige (et oui c'est ce qui arrive quand on habite à 900m) pour prendre le temps de vous faire partager mes deux dernières courses.
Un récit qui rassurera peut-être toute celles qui n'osent pas se lancer à participer à une course ni même à écrire un compte rendu... Je pense que toutes les courses sont des aventures qu'on peut partager !

Bref pour ma part l'aventure commence l'année dernière lorsque, motivée par mon inscription dans un club de trail, le plaisir de courir avec Mister G et l'envie de démarrer 2017 sur les chapeau de roue, je me décide à m'inscrire bien en avance à plusieurs courses (avec l'objectif d'une par mois).
Évidemment rien ne s'est passé comme prévu et après un joli trail tout blanc en Chartreuse mi-janvier, je me retrouve terrassée par une méchante pneumopathie...
Or je suis toujours inscrite pour deux semi en avril et l'optimiste que je suis pense toujours que ça va le faire, qu'il reste du temps... et puis on y est... sans véritable entrainement (1 à 2 footing par semaine)...

On commence donc par Grenoble Vizille, un semi qui a les particularités de faire 22km et quasiment 300m de D+ mais aussi une très bonne ambiance...
Au départ, 6 mois avant j'avais comme objectif de viser un RP et si possible de passer sous les 2h... Mais ça c'était avant :oops:
Vu mon état de forme je redéfini les objectifs :
- aller jusqu'au bout,
- sans marcher
- en moins de 2h30 si possible
Je décide même de ne pas vraiment m'échauffer pour ne pas rajouter des km à mes petites jambes.
Et me voilà partie, accompagnée qq km par Mister G qui s'est inscrit au dernier moment.
Je le laisse s'envoler au bout de avant même le premier ravitaillement.
Et c'est parti pour le premier raidillon et franchement ça passe plutôt bien, je cours tranquille et je me sens étonnamment bien. Je double même beaucoup de monde. Ça fait plaisir d'être là, l'ambiance est toujours au top...
J'imagine même pendant un court instant d’euphorie, réussir à faire une bonne course.
La pente s'infléchit puis ça grimpe de nouveau, ça devient plus dur mais je tiens le coup et me voilà déjà à Brié, point culminant de la course et passage des témoins pour ceux qui font la course en relais.
On a l'impression d'avoir fait la moitié la plus difficile du parcours mais il ne faut pas se fier aux apparences car je vous rappelle que la course fait 22km et que mes jambes n'ont pas dépassées les 10km depuis plusieurs mois...
Bref la descente qui suit est l'occasion de me rappeler tout ça car mes gambettes ne sont plus très motivées, ça couine jusque dans le bas du dos et je me fais doubler de toute part. Je me dis que ça va être bien long jusqu'au château de Vizille.
Mais j'avance toujours en courant, comme pour un marathon, je m'accroche au fait de ne pas marcher. Surtout je ne regarde plus ma montre pour ne pas voir mon allure fléchir inexorablement ni le temps de course défiler. Bref j'avance malgré tout. Je n'arrive toujours pas à réchauffer mes mains alors que je transpire quand même, j'aurai dû prendre des gants.
Les 6 derniers km sont surtout composés de portions plates mais surtout de longues et interminables lignes droites. Je connais très bien le parcours alors j'avance encouragée par les différents groupes de musique qui jalonnent le parcours.
J'essaie de m'accrocher à un groupe de filles qui a l'air d'avoir un rythme régulier mais je décroche rapidement.
Je me traine encore dans le parc du château, impossible d'accélérer un peu pour faire bonne figure, finir c'est tout ce qui compte...
Bref me voilà au bout du rouleau, contente d'en finir, limite dans le même état qu'à l'arrivée de mes marathons. Vite on file au ravitaillement, récupérer le sac et comme je me mets à grelotter on ne traine pas à récupérer une navette pour repartir à Grenoble.
Bilan :
- une course toujours aussi bien organisée, avec une super ambiance grâce à l'ensemble des supporteurs et des groupes de musique tout le long du parcours
- une mention spéciale pour les bus navette que nous avons testé pour la première fois : on a à peine attendu 5min
- un petit bémol pour le ravitaillement d'arrivée, car quand on arrive dans les derniers, on a plus droit au saucisson...
- pour ma part, pour ma 3ème participation, je constate que mon temps ne progresse pas dans le sens voulu :oops: mais ma fierté est sauve : avec 2h24 de course l'ensemble des objectifs ont été remplis :icon_jump2:

J'aurais pu m'arrêter sur cette expérience. Mais il me reste encore 4 semaines pour me remettre en course et tenter de participer à la prochaine course où nous sommes déjà inscrits : le semi d'Annecy où se sera également ma 3ème participation.
L'objectif prévu initialement était d'aider MisterG à passer sous les 2h mais au vu de sa forme et de son temps à Grenoble Vizille je me dis que je ne vais pas être d'une grande aide...
Bon comment dire que malgré ma reprise des entrainements de fractionné avec mon club, je ne trouve pas bien le temps ni l'énergie de faire mes sorties longues (faut dire que les travaux tous les we ça fatigue suffisamment).
Alors nous voilà à deux jours de la course vraiment incertains sur le fait qu'on soit bien capable de courir. On hésite vraiment à y aller mais on est déjà inscrit, le beau temps et la perspective de croiser une amie me décide.
En plus la course est l'après midi, ce qui en théorie nous laissera du temps pour la grasse mat'... Enfin en théorie seulement car il faut récupérer les dossards avant 11h et on a bien 2h de route...
Bref arrivés, pas bien motivés, à 10h40 on récupère les dossards dans un gymnase assez désert... En effet l'ambiance se trouve surtout au bord du lac où les premiers marathoniens en finissent.
On retrouve notre amie pour déjeuner ensemble au soleil, on est bien là, on ferait bien une petite sieste et puis on a bien le temps car le départ de la course ne sera donné qu'à 14h30. (Hein quoi, une course, mais on est vraiment obligé de courir tout à l'heure ??? :icon_exorbite: )
En plus on est vite entourés de marathoniens épuisés mais ravis d'en finir, ce qui me fait relativiser l'effort à venir.
Bref c'est long quand même d'attendre jusqu'à 14h, on commence à trottiner un peu mais les jambes sont déjà un peu lourdes (les travaux et les bières de la veille y sont probablement pour quelque chose).
Une dernière pause pipi va avorter 15min avant le départ car devant nous, deux filles qui ne courent visiblement pas, prennent bien leur temps...
Bref nous voilà au départ, je me sens déjà fatiguée, à moitié endormie...
Il me semble que le parcours est un peu changé car on fait quelques détours pour passer devant le lac. Par contre c'est pas très pratique car ça bouchonne rapidement et on se retrouve 2-3fois quasiment à l'arrêt dans le 1er km.
L'explication de ce changement est probablement la place laissée pour nos amis les automobilistes qui auparavant partageaient les premiers km. Il est vrai que le parcours est plus sympa ainsi mais pas adapté au peloton de masse (il faudrait peut-être réduire le nb de coureur par sas).
Bref je me cale sur l'allure prévue, 10km/h, mon allure marathon et je laisse partir Mister G devant.
Et puis finalement dans l'euphorie des premiers km c'est plutôt autour de 10,5km/h que je me laisse embarquer.
Par contre je ne regrette pas ma casquette car il fait bien chaud. Et je prends bien soin de prendre de l'eau à tous les ravitaillements (malgré mon envie de pisser).
L'orga a bien géré car il y avait de l'eau quasiment tous les 3km (par contre j'ai cherché en vain des WC...).
Par contre je suis étonnée de voir pleins de gens qui abandonnent et font demi tour à pied avec leur dossard à la main avant le 10ème km.
On croise les premiers dans l'autre sens qui filent vers Annecy à vitesse grand V. On les encourage car ils ont l'air de bien souffrir...
Et puis je remonte rapidement un grand gaillard en bleu turquoise, MisterG pas au mieux de sa forme avec cette chaleur. Je ralentis et je tente de rester à son niveau pour l'encourager mais visiblement ça l'énerve surtout alors à la faveur d'un ravitaillement je pars devant.
Me voilà au 10ème km en 1h06, preuve d'un ralentissement certain. Je tente de relancer l'allure sur le retour car j'avais imaginé que j'aurais le vent dans le dos. Mais au 14ème je laisse tomber l'affaire, je commence à ne plus être lucide, je veux juste en finir...
Je bois régulièrement et je mange un peu aussi pour me donner de l'énergie. Mais quand il n'y a plus de jus, il n'y a plus rien à faire. J'essaie de profiter de la vue du lac et des montagnes en partie enneigées, de me dire que pour une fois j'ai de la chance avec le temps ensoleillé mais pour une course l'après midi c'est plus éprouvant qu'autre chose...
Les km passent, je ne marche pas car je me dis que je serais plus vite arrivée en courant, même doucement. On croise de plus en plus de personnes couchées sur le bord du chemin, en plein malaise. Les secours ont du boulot aujourd'hui...
Je ne sais pas si c'est la lassitude mais j'ai l'impression qu'il y a moins d'ambiance pour cette édition, moins d'encouragements.
Bref au final nous voilà enfin à Annecy, encore 2km à tenir...
Et je passe l'arrivée en 2h13, mon pire temps pour un semi plat...
Mais en fait je m'en fout, je suis contente d'être allée au bout, sans se faire rattraper par le meneur d'allure de 2h15. Je ne m'attendais pas à mieux vu les circonstances.
Mister G en finit également en marchant un peu.
On se dépêche de rentrer à la maison pour profiter de la douche et du repos bien mérité !
Bilan :
- le semi marathon est un format de course que j’apprécie particulièrement car je sais que je peux le courir même sans entrainement
- mais dans ces cas là il faut accepter de laisser filer le chrono, la preuve inverse que l'entrainement c'est important :oops:
- En tout cas ça fait quand même 2 belles sorties longues pour avril.
- Maintenant on va essayer de s'y remettre avec des objectifs plutôt trail pour juin et juillet. Allez on se motive !

Bref mes compte rendus ne relatent pas d'exploits ni de performances alors pas besoin de courir un marathon pour avoir qqch à raconter. Même pour 5km ou 10km, lancez vous, on attend vos récits aussi...
Au plaisir de vous lire...
Avatar de l’utilisateur
LiliRun
 
Messages: 182
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:09
Localisation: Région Grenobloise

par banditblue29 » Lun 1 Mai 2017 13:37

Merci de nous faire partager ces 2 semis sans entrainement ;) .
Belle détermination avec des temps pas si "dégueu" :) .
Viens nous faire profiter de vos prochains objectifs à Mister G et toi :) .
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
 
Messages: 3507
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:46
Localisation: Var

par Etienne » Lun 1 Mai 2017 18:10

Bravo pour tes deux semis, avec des chronos plus qu'honorables compte tenu de ton manque d'entraînement. Et merci pour ton CR. passionnant et riche d'enseignements. Nous nous réjouissons de lire la suite de ta saison, ne nous fais pas languir...
La course à pied est la plus importante des choses secondaires
Etienne
 
Messages: 378
Inscription: Sam 20 Déc 2014 16:16
Localisation: Sur la rive suisse du Lac Léman

par Escargote » Lun 1 Mai 2017 21:10

T'es une warrior, toi! Bravo pour ces 2 semi et ton mental :icon_bravo2:
L'escargote cause, court et elle blogue aussi http://escargote-aux-baskets.blogspot.ch
Avatar de l’utilisateur
Escargote
 
Messages: 849
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:29
Localisation: Suisse

par lapuce92 » Lun 1 Mai 2017 21:26

Bravo pour ces deux semis sans prépa. :) C'est "marrant" Annecy est aussi mon pire temps sur semi plat ;) J'avais énormément souffert de la chaleur, et pas bien géré le départ l'après midi
Avatar de l’utilisateur
lapuce92
 
Messages: 2244
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:58

par delphine_h » Mar 2 Mai 2017 09:30

Bravo !

Une belle leçon de détermination. La chaleur et l'horaire tardif sont des points qui m'auraient beaucoup pénalisé. Je te souhaite un bonne reccup, et vivement la suite !
Delphine
delphine_h
 
Messages: 283
Inscription: Mer 31 Déc 2014 12:46
Localisation: Rennes

par Stella » Lun 8 Mai 2017 20:53

Je rattrape mon retard de lecture, bravo et merci pour le récit :)
"Wake up every day knowing that today is a new day and only you can determine the outcome of that day. So dream big, accept the challenge, and never look back."
Alicia Sacramone
Avatar de l’utilisateur
Stella
 
Messages: 1514
Inscription: Jeu 11 Déc 2014 19:48
Localisation: Dans les environs de Lyon


Retourner vers Le récit de vos courses

cron

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité