Le récit de vos courses

Le Trail du Lac de Vouglans : Tour du Regardoir 39km 1350mD+

par LiliRun » Lun 21 Aoû 2017 13:40

On est inscrit depuis des mois à cette course et c'est notre objectif sportif de l'année 2017 !

Après un début d’année compliqué côté santé, je reprends peu à peu du poil de la bête au fur et à mesure que passent les mois. Heureusement car Mister G est en forme et commence à prendre vraiment goût à la course à pied. Et notre objectif approche…

Originaires tous les deux du Jura, j’avais des vues sur ce trail depuis quelques années car le lac de Vouglans est un lieu que j’apprécie particulièrement et où nous avons de super souvenirs de nos premiers bivouacs. De plus j’ai une revanche à prendre sur le barrage de Vouglans que j’aurai dû visiter en 2004 (visite annulée suite aux attentats de Madrid et le relèvement du plan Vigipirate).

Bref cette course me tient à cœur et nous voici dès 8h30 sur la base nautique de Bellecin. Il y a déjà un peu de monde, on est garé plus haut. On fait un aller-retour pour reposer les tee-shirts orange reçu en lot. On n’est pas à quelques kilomètres près…
On prend la première navette qui nous emmène de l’autre côté du lac, via le pont de la Pyle, pour la cité du jouet qu’est Moirans en montagne.

Il fait plutôt beau et avec un départ à 10h30, on se dit qu’on risque d’avoir un peu chaud. Mais j’espère que le parcours sera comme je l’imagine en grande partie dans la forêt.
On débarque sur le parking derrière le cinéma, et on commence par un arrêt pipi dans les WC publics super propre (mais sans la lumière…).
Mais il est seulement 9h quand on arrive sur la place de la mairie. Les premiers bénévoles ont déjà mis en place une table avec du café, de l’eau et du cake pour nous. C’est vraiment chouette…
Une équipe est également en train de mettre en place le ravitaillement pour les concurrents du Tour du Lac qui sont partis plus tôt ce matin pour 69km.
L’arche de départ est montée, la sono est mise en place et on passe le temps à boire de l’eau pour faire quelques réserves d’avance.
Du coup, l’arrivée des premiers du 69 est annoncée après 30km de course. J’ai vraiment bien aimé pouvoir les encourager et les voir faire au ravitaillement (en mode F1, organisés et avec un peu d’assistance). Ils ont l’air plutôt frais quand même, je trouve, au bout de 30km…

Notre départ est retardé un peu car la dernière navette tarde à arriver.
Mais ça y est on part enfin et là je me dis « Mais ils sont fous, ils n’ont pas l’air d’avoir compris qu’on est parti pour quasiment 40km de course » : tout le monde court à plus de 11km/h ! Bref moi je ne suis pas échauffée, encore en mode diesel alors je les laisse partir et j’essaie de freiner Mister G qui suivrait bien le mouvement.
IMG_4975.JPG
Photo Volodalen - Trail du Vouglans - Départ
IMG_4975.JPG (293.31 Kio) Vu 749 fois


Après quelques km sans grand intérêt dans le village et sa zone artisanale nous voici enfin dans les premiers singles en sous-bois. Évidemment ça bouchonne direct surtout que la roche est très calcaire ici et que les bois sont encore humide des pluies de la semaine passée. Du coup ça glisse vraiment si on ne fait pas gaffe. Mais on est bien content d’être à l’abri du soleil et le parcours en grande majorité sous les buis (pas encore attaqué par la pyrale) est vraiment plaisant.
On descend tranquillement vers le lac que l’on aperçoit par moment : c’est vraiment magnifique !
IMG_9388.jpg
Photo Volodalen - Trail du Vouglans - Lac
IMG_9388.jpg (190.37 Kio) Vu 749 fois


Et puis ça grimpe un peu et ça redescend, toujours sur des sentiers type single au-dessus du lac. Je commence à me sentir mieux. Et puis dans une montée un peu plus raide et plus longue où ça bouchonne de nouveau juste devant, Mister G décide qu’il est temps de doubler. Je le suis, on pousse sur les cuisses et profite de l’accotement un peu plus large pour passer devant ceux qui n’ont pas l’habitude de randonner sur terrain accidenté.
Nous on est plutôt à l’aise pour le coup… Je pense bien à boire et à m’alimenter régulièrement.
Après un chemin carrossable on finit par arriver au fameux barrage. Et là franchement c’est que du bonheur : on se sent vraiment privilégier de pouvoir le traverser. On s’arrête un peu pour regarder en bas et c’est très impressionnant ! La plupart des coureurs équipés de smartphones en profitent pour prendre quelques photos.
IMG_5243.JPG
Photo Volodalen - Trail du Vouglans - Barrage
IMG_5243.JPG (309.62 Kio) Vu 749 fois


En plus on a droit au premier ravitaillement au bout du barrage alors c’est vous dire comme on est contents d’être là. Les ravitaillements sont très bien fournis : sucré, salé, eau, eau gazeuse, coca… Il y en a pour tous les gouts et les bénévoles sont supers.
On remplit les poches à eau, je grignote quelques TUC et puis faut quand même penser à repartir.
Par contre il est déjà 12h30 et le soleil est bien présent. On descend dans un premier temps tout en bas du barrage (point le plus bas du parcours) par une route goudronnée, on est tous seuls pour le moment. Et c’est parti pour la montée principale de ce trail : il fait bien chaud et on alterne les portions de bitume en plein soleil avec quelques sentiers en sous-bois. Un gars du 79km nous rattrape, il avance bien malgré ses ampoules et finit par s’échapper devant. Pourtant on avance bien en marche rapide et on double également du monde petit à petit.
J’attaque mes sandwichs pain de mie/ St Morêt / viande de grisons et ça passe bien. Par contre Mister G s’est goinfré au ravitaillement et il a un peu du mal à digérer. Du coup je suis obligée de ralentir un peu pour l’attendre.
Il fait toujours aussi chaud mais après un dernier tronçon de route en montée, on retourne enfin sous le couvert des arbres. Je me sens bien et je profite des belvédères pour attendre Mister G un peu en difficulté. Et dans ces moment-là, faut mieux pas essayer de lui parler… :oops:
On redescend enfin vers le lac et je prends toujours autant de plaisir.
Les ravitaillements s’enchainent et comme je bois beaucoup je remplis à chaque fois ma poche à eau. Et c’est là que je me rends compte que Mister G ne boit pas assez car sa poche à eau ne se vide pas. Il en prend conscience également et comprend mieux son manque de forme.
Les km s’enchainent toujours dans les bois, le parcours est vraiment super : même on a la vue sur le lac que par brefs moments, on est vraiment content de profiter de l’ombre de la forêt.
Par contre je m’apercois que ma montre Suunto Ambit déconne, car elle m’annonce une vitesse moyenne de 8,5km !? Après confirmation après d’une autre coureuse, il s’avère qu’elle me donne beaucoup plus de km de réalisés (4km de plus quand même…) :-(

Mister G commence enfin à reprendre du poil de la bête. On arrive dans une clairière où un coureur vient de se faire masser les cuisses bénévolement par une spectatrice (si si c’est possible…). On blague un peu et on repart avec lui dans un large chemin.
Je commence à me dire que j’ai une douleur de type tendinite devant le tibia droit qui revient (conséquence de mon changement de voiture et d’un mauvais réglage de siège).
Et c’est là que le drame se produit, alors que le chemin n’est pas du tout technique, ma cheville gauche se tord avec tout mon poids dessus. Je me rattrape in extrémis grâce au gars de devant, mais j’ai trop mal. Je finis par m’assoir, je refuse l’aide du gars pour enlever ma chaussure et il continue son chemin pendant que Mister G s’enquière de mon état. J’ai besoin d’une minute ou deux pour me reprendre, boire, et respirer un bon coup. Mais dans ma tête, je ne compte pas m’arrêter là…
Alors je repars en boitillant pour la suite de la descente… Je sais qu’il reste un ravito et je me concentre dessus en me disant que je devrais pouvoir trouver du froid.
Comme il fait très chaud et que les bénévoles sont au top, on trouve un ravitaillement d’eau en bordure du lac, non prévu (les deux papys nous disent l’avoir amené en bateau). Bref il n’y a pas l’air d’y avoir de pharmacie, on les remercie chaleureusement et on repart.
Ma cheville me fait un peu souffrir mais comme je compense aussi de l’autre côté, ça n’arrange pas ma tendinite… Dans les descentes Mister G prend le large car je ne préfère pas courir de risques mais il est inquiet et m’attend dès que possible.
Malgré tout dans mon malheur, j’ai de la chance car les sentiers le long du lac sont déversant vers le lac à droite, ce qui évite de solliciter trop ma cheville blessée.
On arrive enfin au dernier ravitaillement officiel mais je vois rapidement qu’il n’y a pas de secouristes et franchement je n’ai pas envie de m’arrêter plus que ça ni d’enlever ma basket pour voir les dégâts.
Je bois un peu et je repars avant Mister G. Je n’ai plus qu’une envie : arriver au bout. Alors pour y parvenir je me concentre au maximum sur le micro relief pour garantir la stabilité de ma cheville. Et je ne m’arrête plus de courir, dans les montée, le plat et un peu moins en descente. Je suis en mode robot, concentrée au maximum…
Du coup, Mister G à qui j’avais dit de partir devant dans la descente, me voit le rattraper et le doubler sur le plat. Il en a plein les pattes. Je le comprends car moi aussi mais je ne veux plus m’arrêter.
Encore un dernier ravito sauvage, une table remplie de bouteilles d’eau et une boite de fraise Tagada mais pas de bénévoles à l’horizon pour les remercier.
On arrive enfin en vue de la plage de Bellecin, on passe sous l’arche du dernier km. C’est un supplice de voir les gens en maillot de bain et nous couvert de sel et de transpiration. Je m’accroche à mon envie d’en finir et nous y voilà enfin…
Je m’assois à l’ombre et j’attends Mister G qui en finit également en 5h50. J’avais espéré arrivée en moins de 6h et malgré mon « accident » on y est parvenu…
On est tous les deux épuisés et on se dirige vers le repas d’arrivée pour reprendre des forces. Je vois Mister G revenir sans plateau et en fait il est en limite du malaise. Heureusement une bénévole super gentille lui amène son repas jusqu’à la table et lui donne même un Coca.
On discute un peu avec nos voisins de table, le repas n’est pas terrible mais il y a le mérite d’y en avoir un et c’est bien le seul petit point négatif de l’organisation. Et puis après 39km, on peut vraiment manger n’importe quoi.

Je décide quand même de m’arrêter voir les secouristes. Je leur indique m’être fait une entorse et elle regarde sa collègue en disant Oui et alors ? Je me retrouve obligée d’insister un peu pour avoir une poche de froid. Le comble alors qu’ils sont 6 et seulement un patient déshydraté…
Bref je repars en boitant vers la voiture et heureusement une dame a pitié et me remonte en voiture jusqu’au stationnement.
Le soir je glace au maximum ma cheville blessée pour la faire dégonfler et j’applique des huiles essentielles avant d’aller me coucher. Et comme j’ai bien mal de partout dans les muscles des jambes aussi, je bois beaucoup et je teste la Sportéine.
Et là miracle, le lendemain, plus une seule courbature. Incroyable ! Par contre la cheville a un peu dégonflé mais reste douloureuse.
Mister G est tellement content d’avoir réussi l’objectif d’aller au bout d’un trail de 39km qu’il nous inscrit dès le lundi soir pour le prochain défi !
Du coup je suis aux petits soins pour ma cheville (chevillière en journée, glace et huiles essentielle matin, midi et soir) afin d’être capable de repartir avec lui pour cette nouvelle aventure…

Bilan de la course :
-Trail à conseiller d’urgence pour le paysage jurassien, le privilège de parcourir le barrage, le nombre de ravitaillement adapté à la chaleur, les bénévoles au top :icon_jump2:
- Contrat rempli malgré cette foutue cheville qui m’a lâchée et m’a gâché la fin de course. Mais je suis bien contente d’être allée au bout, au mental… :icon_exorbite:
- Quelques petites erreurs de débutant pour Mister G : partir trop vite, manger trop d’un coup, ne pas boire assez : il a appris beaucoup de cette expérience. Et ça lui a même donné l’envie de recommencer. :icon_fete:

Suite au prochain épisode…

PS : Après de nombreux essais, je viens de réussir à rajouter des photos (pas plus de 3 ?).
Par contre je précise qu'elles ne sont pas de moi mais proviennent du site Volodalen du Trail du lac de Vouglans. Elles sont vraiment trop belles mais je les retirerai si on m'en fait la demande...
J'espère en tout cas que cela vous aura donné envie de découvrir le Jura !
Avatar de l’utilisateur
LiliRun
 
Messages: 182
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:09
Localisation: Région Grenobloise

par lapuce92 » Lun 21 Aoû 2017 14:22

Il a l'air top effectivement ce trail, le CR et les photos font bien envie (enfin sauf l'épisode de la cheville avec les secouristes....). bravo pour ce double défi bien rempli!
Avatar de l’utilisateur
lapuce92
 
Messages: 2244
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:58

par Etienne » Lun 21 Aoû 2017 21:27

Félicitations pour ta course et merci pour le compte-rendu. Il confirme tout le bien que j'ai entendu à propos de ce trail. Voilà un coin du Jura qui mérite la visite et quelques goutes de sueur...
La course à pied est la plus importante des choses secondaires
Etienne
 
Messages: 378
Inscription: Sam 20 Déc 2014 16:16
Localisation: Sur la rive suisse du Lac Léman

par banditblue29 » Lun 21 Aoû 2017 21:31

@Lilirun : Merci pour ce partage :D .
Dommage pour cette faiblesse dans la cheville.
Sinon, il a l'air bien sympa ce trail.
Bravo à Mister G et à toi :thesphinx: :icon_bravo2: !

En ce qui concerne les secouristes, malheureusement on n'a pas toujours les plus performants de la paroisse :? . Et en plus c'est payant....

Je ne comprends pas pour les photos car elles n'ont pas l'air trop lourdes.
Ça demande un peu de pratique.

Origine ajoutée sous les photos ;) .
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
 
Messages: 3507
Inscription: Mer 10 Déc 2014 07:46
Localisation: Var

par Escargote » Mar 22 Aoû 2017 08:26

Bravo pour ta course et merci pour les belles photos. J'espère que ta cheville va mieux.
L'escargote cause, court et elle blogue aussi http://escargote-aux-baskets.blogspot.ch
Avatar de l’utilisateur
Escargote
 
Messages: 849
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:29
Localisation: Suisse

par LiliRun » Sam 2 Sep 2017 21:18

@Lapuce et Etienne : Faudra venir dans le Jura pour tester...
@Banditblue : Merci, pour les photos en fait c'est juste moi qui suis pas douée mais maintenant je sais comment faire :lol:
@Escargote : ma cheville va mieux, merci. Le CR de l'aventure suivante est en cours...
Avatar de l’utilisateur
LiliRun
 
Messages: 182
Inscription: Ven 19 Déc 2014 22:09
Localisation: Région Grenobloise


Retourner vers Le récit de vos courses

cron

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité